Nonciature : portail fermé

Démarche gauche, sinon naïve, initiative quelque peu maladroite et mal orientée, le projet qu’une certaine jeunesse qui se réclame « de fidèles catholiques », mais apparemment manipulée, a lancé hier mercredi 1er octobre 2014  dans la commune de la Gombe, n’a pas récolté les dividendes politiques attendus, ni suscité les remous que ses initiateurs comptaient provoquer au sein de l’église catholique et de l’opinion nationale.

         En effet, sortis de nulle part et ne faisant partie d’aucune structure de jeunes de l’église catholique, inconnus des laïcs, les membres de cette organisation momentanée se sont pointés hier dans l’avant-midi, à la Nonciature pour y remettre un mémorandum. Alors qu’ils avaient semble-t-il prévenu la représentation du Saint-Siège en RDCongo de leur arrivée, ils ont eu la surprise d’être accueillis par un portail fermé à double tour.

         Faute de trouver un interlocuteur ou un émissaire qui pouvait les introduire auprès du Nonce apostolique, ces jeunes gens désemparés et déçus, ont glissé leur document dans la boîte aux lettres, dans l’espoir que quelqu’un finira par s’y intéresser un jour.

         A l’Archevêché de Kinshasa tout comme au CALCC, la démarche n’a suscité aucune inquiétude.  Pour les laïcs catholiques, il s’agit d’une manipulation grossière de quelques jeunes  qui poursuit un objectif malsain : tenter d’opposer l’Eglise catholique du Congo au Vatican. Mais cet objectif ne sera jamais atteint .

         La déconvenue enregistrée hier par les manifestants à la solde des tenants de la révision constitutionnelle est une occasion de rappeler à ceux qui l’ignorent que l’Eglise catholique romaine est une institution structurée. Ce n’est pas une église-ligablo comme on en voit aujourd’hui dans toutes nos communes avec à la tête des individus qui n’ont de la bible qu’une connaissance parcellaire.

         La structuration de l’Eglise catholique va de la base au sommet. Elle concerne aussi les laïcs qui agissent en toute  transparence, dans le respect de la foi chrétienne catholique et des idéaux qui la sous-tendent. C’est sur cette base que les laïcs catholiques ont toujours été au front du combat pour la justice et contre les inégalités, le combat pour le respect des lois et la soumission de tous aux mêmes lois. De nombreuses prises de position du CALCC sur la marche de la nation, l’exploitation judicieuse de ses ressources et leur affectation au profit du développement intégré de la République ont précédé l’action ratée d’hier et démontrent que les catholiques ont toujurs milité en faveur du bien-être collectif. Et si tel n’était pas le cas,  pourquoi les portes de la Nonciature sont-elles restées rigoureusement fermées alors que la journée n’était pas fériée ?

         En tout état de cause, une réponse a été donnée à ceux qui espéraient jeter le doute dans les relations entre le Saint-Siège et les Evêques de la RDC. Le portail fermé est en effet un signal envoyé à tous les Saint-Thomas de la politique qui répandaient des rumeurs selon lesquelles nos Evêques auraient désobéi au Pape François.

         Face à la misère  dans laquelle croupit le peuple, face à la violence omniprésente sur le territoire, face au désespoir de la jeunesse toujours en bute au chômage, à une formation approximative et incapable de retrouver les repères de la renaissance, les Evêques ont reçu la mission de parler.  Et s’exprimer sur ces matières, aider les jeunes à devenir responsables, forger leur esprit critique, ce n’est pas faire de la politique. Soutenir le contraire, c’est mal comprendre le rôle des Evêques, c’est chercher à nous ramener à l’époque de l’Etat colonial lorsque les églises avaient pour mission d’accompagner la colonisation.

         Ce temps-là est révolu. Qu’on se le dise.

Jrt

2 Comments

  1. Qu’il est parfois honteux d’être heureux tout seul comme c’est le cas de ces disant jeunes sans scrupule et qui ne roulent pour leurs intérêts et qui ne sont que des autoproclamés portes paroles en lieu et place de n’être fenêtres de sortie d’une certaine classe des politiciens à l’intelligence trop allongée sinon trop écourtée et qui refusent le raisonnable.Kiadi kaka

  2. C’est par nationalisme que les catholiques ont invtés les hommes de bonne volonté.
    La majorité peut trouver un candidat pour continuer le projet initié par l’actuel président car dans le monde personne ne peut tout conclure durant son mandat.
    Les églises de réveil par patriotisme doivent faire le bom choix.
    BENI V.

Leave a Reply