Non à la relégation de Monsieur Etienne Tshisekedi à Kabeya Kamwanga…

La Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV) exprime ses inquiétudes suite à l’existence d’un plan conçu contre les leaders d’opinion en général et en particulier monsieur Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, président du parti politique d’opposition « Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS » par les services de sécurité. Ce plan qui rappelle la dérive totalitaire longtemps décriée pendant la deuxième république ne fait que reculer la démocratie en RD Congo.

D’après les informations parvenues à la VSV, ledit plan consiste à envoyer un commando spécial chargé d’enlever M. Etienne Tshisekedi Wa Mulumba dans sa résidence à Kinshasa/Limete avant de le reléguer dans son village natal à Kabeya Kamwanga, province du Kasaï Oriental le plus tôt possible. Pour ce faire, plusieurs militaires auraient déjà été dépêchés à Mbuji-Mayi avec comme mission d’accompagner M. Etienne Tshisekedi Wa Mulumba au lieu de relégation où ce dernier devra séjourner trois années durant avant de le retourner à Kinshasa, capitale de la RD Congo.

D’aucuns s’interrogent sur les raisons d’une telle attitude de la part des autorités RD Congolaises qui préfèrent attiser le feu au lieu de privilégier le dialogue tant réclamé par l’opinion publique et d’autres voies pacifiques pour sortir le pays de la crise politique aux conséquences imprévisibles.

La VSV rappelle aux autorités RD Congolaises de respecter la Constitution de la RD Congo qui, aux termes de son article 30 alinéa 2 stipule : « Aucun Congolais ne peut être ni expulsé du territoire de la République, ni être contraint à l’exil, ni être forcé à habiter hors de sa résidence habituelle ». La VSV craint pour la vie, l’intégrité physique et psychologique de M. Etienne Tshisekedi qui est assigné en résidence surveillée et dont le droit de circuler librement est violé par les autorités congolaises.

En définitive, la VSV exige du gouvernement de la RD Congo de:
– Renoncer, pour privilégier la paix et la concorde nationale, au plan d’enlèvement et de relégation de M, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba dans son village natal ;
– Privilégier le dialogue entre les acteurs politiques congolais en vue de résoudre pacifiquement la crise politique dans laquelle la RD Congo se trouve actuellement.

Fait à Kinshasa, le 23 janvier 2012

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV)

Leave a Reply