Mwando Nsimba satisfait du retour de la paix au Sud Ubangi

Le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, Charles Mwando Nsimba, s’est montré optimiste quant à l’évolution de la situation sécuritaire qui prévaut dans la province de l’Equateur, plus précisément dans le district du Sud Ubangi. Ce après les troubles provoqués, au cours du dernier trimestre de l’année 2009, par l’insurrection des Enyele dans la localité de Dongo.

Le ministre a fait savoir cela au terme de la visite qu’il vient d’effectuer dans cette province, en compagnie du chef d’Etat-major général des Forces armées de la RD Congo, le lieutenant-général Didier Etumba.

Ils ont été respectivement dans les localités de Bobito, Bozene, Kombe et Dongo.

Partout où ils sont passés, ils ont constaté que les habitants qui avaient fui les hostilités provoquées par les « rebelles » Enyele, ont commencé à regagner leurs ménages. Et au nom du gouvernement, ils ont remis des biens de première nécessité à ces compatriotes qui n’ont plus rien pour vivre.

Il s’agit notamment du sel, sucre, huile, vivres, savon, vêtements, etc.

Le ministre a saisi l’occasion pour lancer l’appel à ceux qui hésitent encore de regagner sans crainte leurs habitations afin de mener une vie normale, plutôt que de continuer à vivoter dans la brousse ou encore rester dans le camp des réfugiés.

La RDC et Belgique signent un partenariat technique

Le ministre belge en charge de la Défense qui séjourne encore à Kinshasa,  et son homologue congolais ont procédé le samedi 13 mars à la signature d’un accord technique portant sur un partenariat militaire belgo-congolais.

Pieter De Crem et Charles Mwando Nsimba ont exprimé leur joie pour le rétablissement de la coopération militaire entre leurs pays, après les brouilles qui les ont marquées pendant plus d’une décennie.

Le 321ème bataillon commando d’intervention rapide formé par l’expertise belge en est la preuve.

Pour Pieter De Crem, la formation de ce 321ème bataillon n’est qu’un début d’exécution du programme de formation de la nouvelle armée congolaise.

Albert II à Kinshasa, des Fardc en Belgique

En marge de cet accord, le ministre belge a confirmé l’arrivée à Kinshasa du roi des Belges pour assister aux festivités marquant les 50 ans d’indépendance nationale de la RD. Congo, le 30 juin prochain.

Et en retour, un contingent des Fardc prendra part aux manifestations mémoratives de la fête nationale belge, le 21 juillet prochain.

Toutefois, il n’a pas donné des détails sur les critères du choix de ces hommes en uniforme ou encore sur la date de leur départ.

Dominique Mukenza  

 

Leave a Reply