Muzito : « la francophonie doit être aussi économique »

«La francophonie doit devenir  un espace économique au-delà du culturel », c’est ce qu’a affirmé ce mardi 09 mars 2010 à l’Hôtel du gouvernement ,le Premier Ministre et chef du gouvernement, Adolphe Muzito devant une délégation des opérateurs économiques de la conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones conduite par le président de la FEC, Albert YUMA. Cette délégation était venue exprimer au premier Ministre sa volonté de vouloir investir dans le pays par suite d’un certain dynamisme observé en RD Congo. L’amélioration du climat des affaires, la formation et les réformes se sont invités aux échanges entre les opérateurs économiques et le premier ministre qui avait à ses côtés les ministres de l’Industrie et de l’Economie.

Le Président en exercice de la Conférence Permanente des chambres Consulaires Africaines et Francophones, Omar DERRAJI (Président de la Chambre de Commerce de la Wilaya de Rabat Salé) a salué les propos du chef du Gouvernement. Il a  souhaité  que le gouvernement puisse améliorer le climat des affaires en RD Congo pour soutenir le dynamisme qui se ressent dans ce pays ; ce qui contribuera à renforcer le partenariat entre le nord et le sud d’autant plus qu’ « il existe une expertise au Nord et un savoir faire au Sud ».

A cette rencontre, le président de la FEC, A.YUMA a par ailleurs saisi l’opportunité pour informer le Chef du Gouvernement de la tenue, entre fin juin et début juillet 2010  à Paris  des universités consulaires sur la fiscalité avec l’appui de l’agence française pour le développement.140 opérateurs économiques prendront part à cette formation.

Leave a Reply