Musique : William Nurumbi, habilleur du Trio Madjesi de l’orchestre Sosoliso est décédé

Sosoliso est l’ensemble musical qui avait fait bouger les teenagers entre 1970-1975 sous l’animation foudroyante de son époustouflant trio de chanteurs, dénommé MADJESI, soit Mario Matadidi Mabele, Djeskain Loko Masengo et Sinatra Sinuku Tshekabu  « Sak-Sakul ».

Ces vedettes adulées et leurs collaborateurs avaient pour habilleur attitré William Nurumbi Tshioniere dont le nom avait été évidemment repris dans plusieurs chansons. Son atelier sur l’avenue Itaga n°29, dans la Commune de Barumbu, ne désemplissait pas. Par effet d’entraînement, les célèbres artistes-musiciens du TP OK Jazz avec leur star Franco Luambo Makiadi leur avaient emboîté le pas. Ceux de Bantous de la Capitale de Brazzaville n’avaient pas été en reste.
Le maître couturier est décédé le samedi 23 juillet 2011 à 1h du matin en pleine veillée des prières à la paroisse de l’église Armée de Victoire, sur la rue Tshuapa n° 18, dans la Commune de Barumbu, au sein de laquelle il assumait la fonction de Diacre, depuis près d’un trimestre. Sa santé fragile l’avait même obligé, en 2008, à se rendre en Allemagne pour des soins appropriés.

Fils de Nurumbi Mompwamba et Ngakeba Marie, il avait effectué ses études primaires à l’école de l’Armée du Salut, Salle Centrale, dans la Commune de Barumbu, et techniques à l’Ecole professionnelle officielle des métiers (EPOM), section mécanique générale, dans la Commune de Ndjili. Inspiré par son grand-frère Henock, William « Solo » avait délaissé la mécanique pour embrasser la couture qui assura du reste son renom comme grand modéliste.
Par la suite, jusqu’en 1991, il était devenu importateur des tissus Disco Verry, Wax hollandais, Java et Basin avec comme point d’attache Lomé (Togo) avec diffusion sur Cotonou (Bénin), Lagos (Nigeria) et Abidjan (Côte d’Ivoire). En 1972, de Bruxelles (Belgique), William avait déjà servi d’antenne à la maison italienne Adamelo qui avait malheureusement fait long feu, suite à une rupture des approvisionnements. Il avait effectué le retour définitif au pays en 1997.
Le programme des obsèques prévoit la levée du corps de la morgue de l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa (ex-Mama Yemo) le samedi 30 juillet 2011 avec exposition de la dépouille mortelle au domicile du défunt sur l’avenue Itaga n° 29. L’inhumation interviendra le dimanche 31 juillet au cimetière de Kinkole. Il laisse 4 enfants, tous à l’étranger.

SIKI NTETANI MBEMBA

Leave a Reply