Mot du président de l’Omec à l’occasion de la clôture de la session de formation des Secrétaires Techniques et Observateurs en Administration et Gestion du Site Web

Distingués invités en vos divers titres et qualités ;

Chers membres de la presse,

 Je voudrais saluer, avant tout, votre présence à cette modeste mais combien symbolique cérémonie de clôture de la session de formation des Secrétaires Techniques et Observateurs de l’Omec en Administration et Gestion de notre Site Web. Il s’agit d’un tournant, pour ne pas dire une révolution, dans l’organisation du monitoring au sein de l’instance d’autorégulation des médias en République Démocratique du Congo. Car, désormais, au travail quotidien d’observation de la production médiatique sur papier ou sur support audiovisuel, va s’ajouter ce qu’il convient d’appeler le monitoring électronique.

La particularité de cette nouveauté est que l’Omec pourrait désormais proposer aux professionnels des médias et au public, à partir de son site et en temps réel, la gamme de ses  productions, à savoir les rapports de monitoring, les communiqués de presse, les rapports des ateliers, les ouvrages, les messages, etc.

Dans la pratique, chaque Secrétaire Technique ou Observateur de l’Omec pourrait, à partir de son ordinateur, pour peu que celui-ci ait une connexion internet, prendre connaissance des demandes des journalistes ou du public et y répondre. Par ailleurs, les journalistes ou le public ont la possibilité de faire de donner leur appréciation, sur forme de commentaires, sur le travail de l’Omec.

Les productions antérieures de l’Omec depuis sa création en 2005, à savoir les communiqués de presse, les ouvrages, les rapports de monitoring ou d’ateliers, vont être progressivement affichés sur notre site.

            Je saisis cette occasion pour remercier nos partenaires d’Info Pax et d’Infobacongo à la fois pour la relance de notre site internet sous un nouveau look et la formation du personnel chargé de son animation au quotidien.

            J’en profite également pour exprimer ma gratitude au Programme Interbailleurs des Médias pour la Démocratie et la Transparence pour son appui financier à cette session de formation.

            J’espère que ses bénéficiaires vont en tirer grand profit en vue d’imprimer un nouvel envol  au monitoring de l’Omec.

Merci à tous.

Leave a Reply