Un mort au Rond-Point Ngaba

Que s’est-il passé samedi après-midi au Rond-Point Ngaba pour justifier l’acte insensé d’un soldat qui a tiré froidement sur un homme, le tuant net sur le coup ?  La question est sur toutes les bouches dans le quartier Righini et dans les milieux des vendeurs du marché du Rond-Point qui ne parviennent pas  encore à comprendre la motivation d’un tel geste. L’arme, pour un soldat, est destinée à défendre le territoire et non à distribuer la mort à ses concitoyens.

Après avoir tué, le soldat-assassin a sans doute réalisé la gravité de son geste parce qu’il s’est dégagé aussitôt de la zone en tirant et en courant, longeant, pour son malheur, l’avenue By Pass en direction de Lemba.

Une pick-up dont on ignore si elle appartient à des forces de police ou à un privé, a pris le soldat en chasse. Constatant qu’il ne pouvait plus échapper à ses poursuivants, le militaire a tenté de trouver refuge à la cité Salongo-Léopards et c’est là qu’il a été rattrapé, maîtrisé et jeté dans la pick-up.

On espère qu’il sera jugé publiquement et sanctionné comme il se doit pour décourager tous ceux qui chantent que le civil est un champ (au sens agricole du terme) pour le militaire.

Leave a Reply