MLC : les fondateurs soutiennent Luhaka

thomas-luhakaLa nomination de Thomas Luhaka, Germain Kambinga et Omer Egwake dans le gouvernement dit de cohésion nationale divise le parti de Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la République, en détention préventive depuis juillet 2007 au quartier pénitencier de la CPI (Cour Pénale Internationale) à La Haye.

Hier mardi 9 décembre 2014, dans la résidence du Secrétaire Général du MLC (Mouvement de Libération du Congo), Thomas Luhaka, présentement vice premier-ministre en charge des PTT/NTIC dans l’équipe Matata II, 12 sur les 16 membres du Collège des Fondateurs du MLC ont apporté leur soutien aux trois hauts cadres de leur parti en rejetant en bloc la décision de leur radiation rendue publique par Jacques Ndjoli le lundi 8 décembre au siège du Mouvement de Libération du Congo.

C’est la député Milemba qui a donné lecture de la déclaration des Fondateurs encore fidèles au Secrétaire général et à ses « co-accusés ». Il est souligné, dans ce texte, que l’entrée de hauts cadres du MLC dans le gouvernement de cohésion nationale est consécutive aux résolutions des Concertations nationales auxquelles leur parti avait souscrit  par sa participation active, dans l’esprit républicain, avec le quitus de son leader, Jean- Pierre Bemba Gombo.

 A la même occasion, la Coordination nationale des Bembistes a emboité le pas au Collège des Fondateurs en soutenant que même dans les pays de vielle démocratie, les opposants composent avec la majorité pour sauver la patrie en danger.

On apprend que les députés MLC solidaires aux nouveaux ministres issus de leur formation politique vont faire, ce mercredi au Palais du peuple, une déclaration de soutien aux « exclus ». Dans l’hypothèse où la majorité des députés basculeraient du côté de Luhaka, le Mouvement de Libération du Congo serait fait fragilisé par la fronde de ses élus dont l’apport financier est décisif pour son fonctionnement.  

 

                                                                                                                                                                                                                                          ERIC WEMBA   

Les «Bembistes» exhortent le MLC à rester au gouvernement

Eu égard à la déclaration de certains cadres du Mouvement de Libération du Congo MLC en sigle en date du  08/12/2014, portant auto exclusion et radiation de trois hauts cadres• du parti ci-après:

  1. Monsieur Thomas LOHAKA LOSENDJOLA Secrétaire Général;
  2. Monsieur Germain KAMBINGA Secrétaire National en charge de la communication;
  3. Monsieur Omer EGWAKE YANGEMBE Secrétaire National en charge de la mobilisation.

 

La Coordination Nationale des Bembistes en tant que structure de mobilisation affiliée au Mouvement de Libération •du Congo MLC en sigle, juge amer la décision rendue par ce groupe restreint animé de mauvaise foi pour certains intérêts.

Au moment où le parti recherche sa cohésion interne et harmonieuse, la prise de position de ces cadres du parti tend à mettre’ en mal les efforts jusque-là’ fournis à cet effet en tenant compte de la ligne politique du parti.

Ainsi nous hauts cadres de la Coordination Nationale des Bembistes constatons:

  1. Le faux et usage de faux dans l’apposition de la signature de son Président National le Sénateur Jean Pierre BEMBA GOMBO sur la décision qui serait prétendument approuvée par lui;

 

  1. Le non-respect des procédures statutaires de radiation et de l’auto exclusion au sein du parti en violation de I’Article 24 de nos statuts dans son alinéa 2: traitant la matière.

De ce qui précède nous hauts cadres de la Coordination Nationale des Bembistes demandons ce qui suit:

  1. Au collège de fondateurs de se réunir affaire cessante à l’effet de prendre toutes les dispositions qui s’imposent en pareil cas car il y a péril en la demeure et à cela dépend l’avenir du parti;
  2. L’annulation pure et simple de cette décision arbitraire ;
  3. Soutenons la participation du parti au sein du gouvernement de Cohésion Nationale suite logique des Concertations Nationales auxquelles nous avons pris part.

Fait à Kinshasa, le 08/12/2014

Pour la Coordination Nationale

Vicky Welo Okito

Doyen de collège des fondateurs

La déclaration du Collège des Fondateurs

  1. Le Collège des Fondateurs a appris la nomination de 3 Hauts Cadres du Parti au sein du Gouvernement de cohésion nationale.
  2. Le Collège des Fondateurs du Parti, se fondant sur les pouvoirs que lui confèrent les statuts prend acte, consécutivement aux résolutions pertinentes des Concertations nationales auxquelles le Mouvement de Libération du Congo a totalement adhéré par sa participation active dans un esprit républicain.
  3. Le Collège des Fondateurs du Parti exhorte les, Membres nommés au Gouvernement de cohésion nationale à travailler dans l’intérêt supérieur de la Nation, et de ne pas trahir l’esprit républicain qui a toujours caractérisé le combat du MLC.
  4. Le Collège des Fondateurs réitère sa confiance et sa loyauté au Président National en cette période cruciale où tous les Camarades, militants et cadres attendent impatiemment l’issue de l’injuste procès qui lui a été infligé.

Fait à Kinshasa, le 08/12/2014

Les membres du Collège des Fondateurs

Leave a Reply