Une mission d’appui à la mise en œuvre du projet PARRSA à Kinshasa

C’est ce lundi 20 octobre 2014 que débutent, dans la salle Maison de France (Halle de la Gombe) à Kinshasa, les travaux de la mission d’appui à la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Réhabilitation et  la Relance du Secteur Agricole (PARRSA). Dans un communiqué de presse parvenu hier dimanche à la rédaction  du journal Le Phare, l’Unité nationale de coordination de ce projet annonce le début de cette mission d’appui par une équipe conjointe du gouvernement de la RDC et de la Banque mondiale. Conduite par le spécialiste principal en agriculture et chargé de projet, Amadou Oumar Ba qu’accompagnent d’autres experts de la Banque mondiale, elle a, entre autres jusqu’au mercredi 22 octobre, la responsabilité de passer en revue l’état d’avancement des activités par composantes, avec l’Unité nationale de coordination du projet (UNCP), les responsables des unités décentralisées de Coordination de projet (UDCP), l’UNOPS et les autres acteurs clés du projet tels que l’INERA, le SENASEM et les Opérateurs d’Appuis Conseils (OAC) ; d’examiner l’état d’exécution des recommandations issues de la revue à mi-parcours tenue au mois de février 2014 ; d’arrêter avec les autorités les mesures à prendre, en vue d’accélérer la mise en œuvre et les décaissements. 

 Mis en œuvre depuis janvier 2011, le Projet d’Appui à la Réhabilitation et à la Relance du Secteur Agricole (PARRSA) est une initiative du gouvernement de la République Démocratique du Congo, financée par l’Association Internationale de Développement (IDA) avec un don de 120 millions $US. Il est exécuté dans trois districts de la province de l’Equateur (Mongala, Nord Ubangi et Sud Ubangi) et dans le Pool Malebo/Kinshasa, et s’achèvera le 15 décembre 2015.

A ce jour, le PARRSA compte plusieurs réalisations. Au nombre de celles-ci figurent entre autres la réhabilitation de 1041,2 km de routes de desserte agricole ; la construction de deux marchés (Mogalo au Sud Ubangi et Businga au Nord Ubangi) ainsi que six entrepôts (Karawa, Mobayi-Mbongo, Yakoma et Wapinda dans le Nord Ubangi ; Bozene dans le Sud Ubangi et Komba dans la Mongala) ; la production  de 1539 tonnes de semences améliorées R1 (de riz, maïs, arachide et niébé) et l’atteinte de 86. 875 ménages avec comme résultat l’installation de la dynamique du marché semencier pour faire de la semence, une source de revenus pour les producteurs ; la vaccination tous azimuts de 2.512.112 volailles contre la pseudo peste aviaire (PPA) et celle de 345.025 petits ruminants qui, du reste, se poursuit.

La mission rencontrera les autorités du ministère de l’Agriculture et du Développement Rural.  Un rapport dressant l’état des lieux de l’exécution du projet et formulant des recommandations en vue de l’atteinte des objectifs du projet sera soumis au gouvernement par la Banque mondiale.

Tshieke Bukasa

Leave a Reply