Mise en place d’un dispositif organisateur du Dialogue social

La Société civile/Forces vives de la Nation vient de mettre en place un Dispositif organisateur du Dialogue social pour les élections transparentes et apaisées. Cette décision rendue publique hier lundi par Me Marie André Muila Kayembe, questeur au Bureau national du Comité de Suivi du Symposium National de la Société civile, est la principale résultante d’un atelier qui s’est tenu dans la commune de Lingwala, au Complexe Kabinda Center, du 15 au 17 septembre 2011. Organisé à l’initiative du Bureau du Comité de suivi du Symposium National, grâce à l’appui de la Monusco, cet atelier a réuni plus d’une soixantaine de responsables des associations sans but lucratif (ASBL) autour du thème : « Réussir les élections transparentes et apaisées en Rd Congo ». Les activistes de la Société civile/Forces vives – comme une église au milieu du village – ont cherché, par leurs travaux, à s’approprier le processus du Dialogue Social National pour les élections transparentes et apaisées en Rd Congo.

Conscients que leur mission est de faire avancer la démocratie et d’induire le bien-être de la population, les activistes de la Société civile/Forces vives de la Nation, initiateurs de cette rencontre se sont inspirés des événements malheureux et déplorables qui ont émaillé les processus électoraux à travers l’Afrique, notamment au Kenya, à Madagascar, en Côte d’Ivoire, et aussi l’affrontement politique de 2006 à Kinshasa et récemment, l’escalade des violences suite à l’intolérance des uns et des autres en République Démocratique du Congo.

Dans leur déclaration non seulement ils ont affirmé la mise sur pied de ce dispositif de dialogue pour éviter des violences avant, pendant et après les élections, mais aussi et surtout ils ont tenu à préciser que le Dialogue social ainsi en chantier aura pour participants les Délégations des composantes intervenant dans le cycle électoral en cours au pays et accouchera d’un agenda national pour les élections transparentes et apaisées.

Enfin, la Société civile/Forces vives de la Nation invite tous les acteurs intervenant dans ce cycle électoral à s’impliquer dans le processus de ce Dialogue et à accompagner sa préparation et sa tenue ainsi que le suivi de ses conclusions, et ce, pour un aboutissement heureux du processus électoral en cours pour le grand bien de toute la population congolaise.

SAKAZ

Leave a Reply