Mise au point de Me César Limbaya en rapport avec le dossier Vice- gouverneur Mokako

Le Vice-Gouverneur Vincent Mokako se dit désagréablement surpris d’apprendre, dès son retour au pays après une absence autorisée pour raisons de santé, des accusations gratuites portées contre lui par Mr. Magbengu, directeur du cabinet du Gouverneur et Mademoiselle Rebeca  Ebale, ministre provinciale, accusations fortement médiatisées à travers les différentes chaînes de radios et de télévision à Kinshasa et à Mbandaka, faisant état de détournement par le Vice-Gouverneur d’une jeep, d’un tracteur et d’un groupe électrogène 25 KVA et qu’il serait déjà traduit en justice au Parquet Général de Mbandaka par le Gouverneur de Province.

Bien que cela ne soit pas la première fois qu’il soit l’objet d’intrigues et de coups bas de la part du même groupe, le Vice-Gouverneur estime pour sa part que la Province de l’Equateur ne mérite pas cette nième comédie de mauvais goût, surtout pendant cette période délicate qui précède les élections que tout le monde souhaite apaisées.

De quoi s’agit-il au juste ?
1.Pour les itinérances de Gouverneur et de Vice gouverneur à la Mongala, un pick-up Toyota a été bel et bien envoyé à Bumba sur instruction du Gouverneur de Province lui-même (le Redoc de Mbandaka peut en témoigner) ; Ce pick-up fut chargé sur le bateau, suivant toujours l’ordre du Gouverneur, par Mr. Guillaume Basambi, son secrétaire particulier (cfr lettre de transport fluvial délivrée au gouvernorat) et réceptionné régulièrement à Bumba par l’Administrateur du Territoire, Mr. Samir Olembe.  Pour preuve, le Gouverneur lui-même a utilisé personnellement ce véhicule lors de son dernier séjours à Bumba en compagnie de la Première Dame.

2. Les accessoires aratoires ainsi que 1 tracteur hors d’usage, ont été régulièrement attribués par qui de droit (le Ministre provincial de l’Agriculture) à la Ferme de Bosansa, qui l’a d’ailleurs réparé à ses frais (cfr. PV de la remise des tracteurs agricoles).

3. Le groupe électrogène de 25 KVA n’existe que dans l’imagination de Mr Magbengu, de Mademoiselle Ebale et du commanditaire dans l’ombre. Rien de tel n’existe ni à Bumba, ni ailleurs.

En conclusion, il n’y a donc rien de détournement comme le confirment les calomniateurs et le commanditaire ! Malgré toutes ces calomnies pour entamer la crédibilité du Vice-Gouverneur à son absence, ce dernier garde sa sérénité et son calme. Mais il exige toutefois aux calomniateurs : Mr Magbengu, Mademoiselle Ebale ainsi qu’ad commanditaire dans l’ombre de démentir publiquement leurs allégations mensongères à travers les mêmes médias qu’ils ont utilisés pour chercher à discréditer gratuitement le Vice- Gouverneur Mokako, faute de quoi mon client sera obligé, à son corps défendant, de saisir la Justice pour diffamation et demander réparation des préjudices subis.

Me César Limbaya Thangisa, Avocat

 

 

Leave a Reply