Menaces sur la Nouvelle Société Civile

 

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name: »Tableau Normal »; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent: » »; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family: »Times New Roman »; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;}

            La Nouvelle Société Civile Congolaise dénonce avec la dernière énergie les filatures par une Jeep de marque Nissan non immatriculée de couleur noire ce 21 janvier 2011 à 20h30 dont a fait l(objet sur le chemin de retour à domicile de Monsieur Jonas Tshiombela Kabiena, coordonnateur national de la NSCC. Des appels anonymes : « il est temps de te dire, sinon on va te faire taire » de la part d’un Capitaine non autrement identifié ce 23 janvier 2011 à 8h00 peu avant le lancement de la pétition réclamant la révision de la constitution adoptée par les congressistes ce 15 janvier 2011 au Palais du peuple. En pleine activité, le coordonnateur national adjoint, Robert Kabakela recevra les mêmes appels anonymes avec des menaces de mort : « Bino na coordon nayo wana bosala makasi on vous aura » à 10 heures 30.

            Aussitôt informés, les collectifs des avocats membres de la Nouvelle Société Civile a saisi la division politique de la MONUSCO pour la sécurité du coordonnateur national et de son adjoint. A ce sujet une plainte contre inconnu a été déposé au cabinet du procureur général de la République ce 25 janvier 2011. Le programme des droits humains de la NSCC a ouvert une enquête interne à ce sujet.

            Craignant pour la sécurité de ses membres, la NSCC exige que des mesures de protection particulière soient prises par notre gouvernement pour faire échec à ce projet d’atteinte à la vie de ces deux défenseurs des droits et libertés des citoyens en RDC, Jonas Tshiombela et Robert Kabaketa.

 

Fait à Kinshasa, le 25 janvier 2011

Secrétaire Exécutif

Henry Tosenge

 

Leave a Reply