Mémo du G.14 à John Kerry

John_F._KerryExcellence,

1. Le Groupe des Quatorze, G14 en sigle, acteur de droit du Dialogue Inter congolais et signataire de l’Accord global et Inclusif, a l’honneur de vous souhaiter la bienvenue en République démocratique du Congo et vous remercie pour les efforts que vous ne cessez de déployer en faveur d’une solution apaisée à la crise de légitimité des Institutions de l’Etat de notre pays, née des élections couplées, présidentielle et législatives, du 28 novembre 2011 dont les résultats proclamés par la CENI dans un char de combat, trois jours après la date prévue par le calendrier, n’étaient conformes ni à la justice, ni à la vérité des urnes;

2. En conséquence de cette tricherie électorale, la capitale du pays, Kinshasa, était devenue un champ de bataille. Des chars de combat, des auto-blindés et autres armes lourdes, les militaires armés jusqu’aux dents ont sillonné les boulevards, les avenues et les rues, tirant à bout portant sur les paisibles citoyens, faisant ainsi un bilan macabre de plusieurs centaines de morts;

3. Le G14 déplore le fait que la CENI, misant sur la fraude et les irrégularités massives, a produit deux Présidents de la République, l’un proclamé expressément par la CENI et confirmé par la Cour Suprême de Justice et l’autre, fruit de l’expression de la volonté populaire et soutenu mordicus par le peuple congolais dans son ensemble. Le premier a prêté serment dans le Camp militaire de la Garde Républicaine, Camp Lieutenant-Colonel TSHATSHI, devant les caciques du régime, et le second l’a fait en sa résidence au quartier résidentiel dans la Commune de Limete.

4. Le G14 regrette que la crise de légitimé consacre aujourd’hui toutes les Institutions de l’Etat Congolais: deux Présidents de la République, un Parlement avec une chambre des Députés à majorité nommés et un Sénat hors mandat, des Assemblées Provinciales et des Gouverneurs des Provinces hors mandat. Ajouter à ceux-ci, les Bourgmestres, les Administrateurs des Territoires, les Chefs de secteurs et ceux des chefferies’ sans mandat, imposés par le pouvoir en place.

5. Malgré cette situation déplorable, toutes ces structures ont tendance à se pérenniser au pouvoir et la population en a ras le bol et voudrait que les choses changent. Le chômage a atteint un taux de 90 %. Les salaires des travailleurs, des enseignants, des policiers et des militaires sont précaires et hypothétiques. Les soins de santé primaires demeurent inaccessibles et la scolarisation des enfants plus qu’un rêve. Dans l’entretemps, les politiciens au pouvoir usant et abusant des deniers publics, s’offrent de grands immeubles à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, au vu et au su de ceux qui gouvernent le pays par défi, l’impunité battant tous les records dans notre pays.

 6. Ainsi, pour résorber cette crise calamiteuse et honteuse, mettre fin à la  prédation des richesses nationales et arrêter l’incurie du trésor public, le G14 propose un vrai dialogue entre les deux familles politiques en présence, sous  l’égide de la Communauté Internationale et qui se tiendrait dans une capitale de l’Afrique Centrale du 15 au 30 mai 2014. Il s’agit de :

- Ceux qui soutiennent le système en place: Majorité Présidentielle M. P., et ses alliés dont l’Autorité Morale se trouve être Monsieur Joseph KABILA ;

- et Ceux qui réclament le retour à la légalité et la légitimité des Institutions du pays et de leurs animateurs: U.D.P.S .. G 14 et leurs Alliés dont l’Autorité Morale est Monsieur Etienne TSHISEKEDI -wa-MULUMBA.

Avec l’espoir que vous serez notre fidèle interprète auprès du Président BARAK OBAMA pour l’aboutissement de notre mémorandum, nous vous prions d’agréer, Excellence, l’expression de notre très haute considération.

POUR LE GROUPE DES QUATORZE

MODERATION

Pr. Dr. Baudouin Buassa-bu-Tsumbu

Dr. Ir. R.P. Ezulua Monzemba

Jean Ilito Bomanga

Secrétaire Technique

Dr. Gérard Kabamba Mbwebwe

Mwinyi Hanza Badjoko

Jean-Jacques  Baelongandi Ikomb

Trésorier Général

Leave a Reply