Médias : FFJ commémore l’an 8 de l’assassinat du journaliste Franck Ngyke

L’organisation de défense et de promotion de la liberté des médias. Freedom for journalist (FFJ), a commémoré le samedi 02 novembre 2013, l’an 8 de l’assassinat du journaliste Franck Ngyke, ancien chef de la rubrique politique à La Référence Plus, jour qui coïncidait avec la date du meurtre du reporter.

Le directeur de FFJ, Désiré-Israël Kazadi, à la tête d’une délégation de l’organisation, accompagnée de Grâce Ngyke, fille aînée du journaliste assassiné, a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe de l’illustre disparu.

Dans une interview accordée à la presse sur la tombe de «Franck» à Gombe, le Directeur de FFJ a rappelé les qualités de Ngyke, qui fut, à ses yeux, un grand journaliste doublé d’humilité et de rigueur professionnelle, une référence dans la sphère des médias en RDC, dont la disparition a été ressentie au-delà des frontières nationales. «La mort de Franck Ngyke restera gravée dans la mémoire collective des femmes et des hommes des médias qui constituent une strate non moins importante pour la consolidation de la démocratie. Franck est mort certes, mais nous n’oublions pas de sitôt son combat», a ajouté Kazadi.

On rappelle que Franck Ngyke avait été tué, avec sa femme un certain 02 novembre 2005, au seuil de son domicile au quartier Mombele, commune de Limete, à Kinshasa.

Tshieke Bukasa

Leave a Reply