Mbatshi Mbatshia appelé à ramener la paix des esprits

Une situation confuse  a élu domicile au sein de l’Eglise Chrétienne Union du Saint Esprit « Ecuse » depuis six ans.  Le fondateur de l’Ecuse, Gonda Ngitukulu disparu, le conflit larvé qui opposait certains princes de l’Ecuse à la famille biologique du patriarche  s’est exarcebé. Chose assez grave : les héritiers biologiques du patriarche se regardent aujourd’hui entre eux en  véritables chiens de faïence. Néron Nkunku,, neveu du patriarche et  représentant légal est aujourd’hui mis en minorité par  son oncle paternel, Mayuku Kisaka et  d’ autres membres du comité directeur. Tombé en disgrâce, l’intéressé en fait à sa tête.  Entre temps, le représentant légal, second suppléant, Ntoya Ntukandi, très proche du disparu et mis à l’index depuis six ans  , vient d’être réhabilité. Mais , il lui a été demandé d’attendre la convocation effective d’une assemblée générale pour qu’il puisse effectivement reprendre son travail. 

Annoncée depuis des lustres, cette assemblée générale censée ramener la paix des cœurs et des esprits  tarde à être convoquée. Voyant la situation pourrir,  Ntoya Ntukandi et  certains fidèles ont désormais les regards tournés vers le gouverneur du Bas Congo. L’Ecuse ayant son siège à Mbanza Nzambi au Bas Congo, Simon Floribert Mbatshi est en mesure de décanter la situation, a-t-on entendu auprès de plusieurs fidèles ces jours ci.. Après le feuilleton judiciaire, suivi de la médiation du sénateur Yerodia, le  représentant légal, second suppléant et même beaucoup d’écusiens voient en Mbatshi Mbatshia, la seule personne à amener les « frères ennemis » à fumer le calumet de la paix.
Dans une correspondance adressée à Mbatshi à la mi-février, Ntoya Ntukandi  sollicite l’implication effective du numéro un du Bas Congo  pour amener toutes les personnes mêlées de près ou de loin à la crise actuelle. Lors de cette assemblée, Nene Luwawu, Descartes Mavita à qui, le patriarche avait transmis ses dernières recommandations devraient  s’expliquer clairement sur le testament en question, lit-on. Des personnes mal intentionnées n’ont-elles pas falsifié ce précieux témoignage ?. ne cesse-t-on d’entendre auprès de. nombreux écusiens.
Entre temps, le signataire de cette correspondance a fait état au Phare ce week end  des menaces qui pèsent sur lui et d’autres écusiens qui lui témoignent leur sympathie. . Réduit au chômage par la volonté de certains membres du comité directeur, son foyer est en voie de dislocation , a-t-il  indiqué..  Retranché à Kimbanseke depuis plus de trois ans peu après la disparition de Gonda Ngitukulu ;  Ntoya dit  craindre  aujourd’hui pour sa vie. Des gens, moins bien identifiés rôdent  des fois tout au tour de ses bienfaitrices. Désemparé, il se demande  si son tort est celui d’avoir été désigné par le fondateur de l’Ecuse pour perpétuer sa vision, a-t-il ajouté.

Jean- Pierre Nkutu.

Leave a Reply