Mbanza-Ngungu : rampe de lancement de Motema Pembe

Le DC Motema Pembe de Kinshasa s’est retranché à Mbanza-Ngungu, depuis samedi. Dans cette ville de la province du Bas-Congo, à quelque 125 km de Kinshasa, il est en regroupement dans la perspective de sa participation, dès le 14 février prochain, au stade des Martyrs, dans la 7ème Coupe de la Confédération africaine de football contre une formation centrafricaine.

 

            Hier, les membres encore en place du comité de direction du DC Motema Pembe – le président Zimamoto, le vice-président délégué à la section football Charles Tambwe, le secrétaire sportif Gery Angengwa et la trésorière Viviane Mwamba Nzambi ayant démissionné sous la pression des supporters -, ont saisi par écrit le comité exécutif de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (EPFKIN), organisateur du championnat, pour l’informer que le stage de leur équipe qui n’a débuté que le 31 décembre ne  s’achèvera que le dimanche 31 janvier 2010.

            Cela signifie qu’il va falloir sauter les matches contre Foyo (1ère journée: 12.1.2010), Boyokani (2ème journée: 19.1), V.Club (3ème journée; 24.1) et Belor (4ème journée: 27.1). Le club vert-blanc-rouge n’y sera que face à Okinawa (5ème journée: 3.2.2010).

            Il faudra cependant reconnaître qu’ au championnat 2008-2009, l’AS V.Club était revenu de son lieu de concentration, à Douala, au Cameroun, alors que l’épreuve locale était à sa 2ème journée. En remontant le temps, le DC Motema Pembe avait échappé au contrôle de l’EPFKIN en sachant le championnat pour aller, en janvier 2006, aiguiser ses armes… au Sénégal. Il est pourtant difficile encore aujourd’hui de savoir quel match il avait joué à l’étape dakaroise.

            Ceci a pour conséquence que ceux qui avaient cru bouleverser la limitation de la saison sportive en football pour permettre aux représentants de la RDC d’avoir de la compétition dans les jambes avant leur entrée en Coupes africaines inter-clubs, doivent déchanter. Il en va souvent ainsi du TP Mazembe au championnat de l’Entente urbaine de football de Lubumbashi (EUFLU) qui ignore toute précaution quand l’envie le prend de se rendre, sans crier gare, en Tanzanie, au Togo, etc. sous oprétexte d’aller soigner sa forme. Qui ramènera tout le monde à la raison?

SIKI NTETANI MBEMBA

Leave a Reply