Matata Ponyo invite à consommer congolais

Le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, a procédé au lancement de la campagne agricole 2012- 2013 dans l’hémisphère Sud de la Rd Congo le jeudi 26 juillet 2012 au Centre Tifie, dans la localité de Dumbi, à 120 km de Kinshasa. Le gouvernement compte rendre disponibles 5.750 ha pour les cultures vivrières au cours de cette campagne.
C’est le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Jean Chrysostome Vahamwiti, qui l’a annoncé en ces termes :« Mon ministère s’engage à travers cette campagne agricole à soutenir la relance des cultures vivrières de base dans toutes les provinces en disponibilisant des semences de qualité sur les superficies estimées comme suit : 1.500 ha pour le manioc, 1.000 ha pour le maïs, 1.000 ha pour le riz, 1.000 ha pour le haricot, 250 ha pour la pomme de terre et 1.000 ha pour les légumes maraîchères, soit 5.750 ha au total ».

Il compte organiser des brigades agricoles dans les bassins de production dotées d’une expertise, des capacités organisationnelles avérées afin de rationaliser l’usage des tracteurs. Il a déclaré que son ministère a déjà reçu 2.175 tracteurs dont moins de 10% sont utilisés à leur fin. Il a invité tous ceux qui les ont reçus, quels que soient leurs rangs, à les remettre aux services agricoles les plus proches.
Dans l’agenda du ministère, il y a aussi la poursuite des travaux d’entretien de 3800 km des pistes rurales et la réhabilitation de 700 km pour l’évacuation des produits agricoles vers les centres de consommation ; la poursuite du programme d’approvisionnement en eau potable en milieu rural pour la construction de 124 nouveaux forages de puits avec pompes manuelles, et 11 nouveaux forages avec pompes immergées ; la relance de l’aquaculture par la réalisation de 3 centres d’alevinage à Kisangani, en Province Orientale, à Kasangulu dans le Bas-Congo et à Ngandajika dans le Kasaï Oriental ; l’organisation des campagnes de vaccination contre les épidémies…
Jean Chrysostome Vahamwiti a souligné que toutes ces activités seront exécutées dans un esprit de partenariat public-privé à travers des structures locales bien identifiées pour leur pérennisation.


Comme résultats attendus de cette campagne, uniquement dans la proportion des intrants injectés par le gouvernement, le ministère de l’Agriculture compte produire 1.875.000 km linéaire des boutures saines de manioc à distribuer ; 1.500 tonnes de graines de maïs ; 700 tonnes des grains d’haricots ; 6.250 tonnes de pomme de terre ; 10.000 tonnes des cultures maraîchères et 1.200 tonnes de riz marchants.
Pour le volet pisciculture, le ministère compte former et/ou recycler 300 pisciculteurs ; signer 200 contrats de prestation avec les pisciculteurs ou les associations des pisciculteurs ; mettre en exploitation 200 fermes piscicoles ; produire 5.000 kg d’alevins par les centres ; 20 tonnes des poissons produits…
S’agissant du volet pêche, le ministère se propose de former et sensibiliser 30.000 pêcheurs ; vulgariser et mettre en application la loi sur la pêche et l’aquaculture ; la création d’une société industrielle des pêches en RDC…
Dans le volet élevage, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural vise essentiellement la maîtrise des maladies animales dans les zones de vaccination contre la peste des petits ruminants, la fièvre aphteuse et la péripneumonie contagieuse des bovidés.

Le ministre de l’Agriculture estime que la matérialisation de ce programme requiert du gouvernement et des partenaires au développement la disponibilisation à temps des moyens financiers et matériels compte tenu des exigences du calendrier agricole. A cet effet, il s’est dit heureux d’annoncer que le Premier ministre a déjà donné des instructions précises pour la libération à échéancier fixe de la contribution de 22.125.698 $US émargeant du budget de 2012. A travers la direction des voies de desserte agricole, le ministère a déjà signé un contrat de 10.000.000 $US pour l’entretien de routes de desserte agricole au titre de l’exercice 2012 avec le Fonds national d’entretien routier (FONER) qui a déjà libéré une tranche de 2.000.000 $US pour le démarrage des travaux dans le cadre de la présente campagne.
En procédant au lancement de la campagne agricole, le Premier ministre a invité les Congolais à consommer congolais. Pour lui, le gouvernement a voulu poser les bases d’un processus durable pour que le Congo produise pour son autosuffisance alimentaire.

Jean-René Bompolonga

Leave a Reply