Matata II fait des victimes au MLC : Luhaka, Kambinga et Egwake exclus

mlcPendant qu’il poursuit encore son chemin de la croix à la cellule de la Haye, Jean-Pierre Bemba est appelé à gérer une nouvelle crise au sein de son parti.

Après  Olivier Kamitatu, Lunda Bululu, Tambwe Mwamba, François Mwamba, Jean Lucien Bussa, Adam Bombole, Sessanga …, le Parti de l’ex seigneur de Gemena se vide avec trois nouvelles défections.

Le Secrétaire général du MLC, Thomas Luhaka et deux autres cadres, Germain Kambinga et Omer Egwake,  viennent d’être nommés respectivement Vice- premier ministre en charge de PTT et NTIC,  ministre de l’Industrie et ministre de l’Urbanisme et Habitat dans le gouvernement dit de cohésion nationale mis en place depuis 48 heures par le président de la République, Joseph Kabila.

Cette nouvelle qui s’est répandue hier lundi 8 décembre 2014  à Kinshasa comme une traînée de poudre, a provoqué des remous dans le camp des militants du MLC, le parti cher à Jean-Pierre Bemba,  qui ne juraient que par la radiation de ceux qu’ils considèrent dorénavant comme des traitres.

En dépit d’un sursis de quelques heures  leur accordé par le bureau politique du MLC  pour revenir sur leur décision de rejoindre l’équipe Matata, Luhaka, Kambinga  et Egwake  ont observé jusqu’à midi un silence absolu.

Convaincu que le délit était déjà consommé, le président du MLC, Jean Pierre Bemba, à partir de sa cellule de la Haye, a intimé l’ordre de radier ces hauts cadre.

Réuni au siège de leur parti envahis par les inconditionnels de « Igwe », le bureau politique du MLC a finalement rendu publique l’exclusion définitives des trois membres précités.

Il est reproché à Luhaka, Kambinga et Egwake de participer à la nouvelle équipe gouvernementale sans le quitus du parti en violation des statuts et du règlement intérieur.

ERIC WEMBA

Le Président National du MLC, le Sénateur Jean-Pierre BEMBA GOMBO a été informé ce dimanche 07 décembre 2014 de l’acceptation par trois membres du MLC des fonctions Ministérielles au sein du Gouvernement dit de « Cohésion Nationale ».
Les articles 14. 24 et suivants du Règlement Intérieur du MLC instituent la participation à une équipe gouvernementale sans l’accord préalable du Parti en faute disciplinaire grave.

Il s’agit d’une Violation intentionnelle des dispositions de nos statuts et du Règlement Intérieur, d’un comportement manifestement contraire à la ligne politique adoptée par le Parti.

Sur pied de l’article 45 des statuts du Parti, et des articles 14 et 15 du Règlement Intérieur particulier du Collège des Fondateurs, le Président national prend acte de l’autoexclusion et radiation de :

1. Monsieur Thomas LUHAKA LOSENDJOLA
2. Monsieur Omer EGWAKE YANGEMBE
3. Monsieur Germain KAMBlNGA KATOMBA

Le Président National invite le Secrétariat Général du Parti à prendre toutes les mesures qu’impose la gravité des faits susmentionnés.

Fait à Kinshasa, le 08/12/2014

1. Le Secrétaire Général Adjoint Chargé des questions politiques et des stratégies, Honorable Fidel BABALA
2. Le Secrétaire Général Adjoint Chargé de la Coordination des Fédérations, Honorable Alexis Lenga Lenga
3. Le Secrétaire Général Adjoint Chargé de la Logistique et Finances, Honorable Jacques Lunguana

Leave a Reply