Matata devant un feu rouge : Unikin !

matata-mponyoSelon des sources proches des syndicalistes de l’Enseignement Supérieur, Universitaire et Recherche Scientifique (ESURS), le Premier ministre Matata Ponyo est attendu ce samedi 1er mars 2014 à l’Amphithéâtre de l’Université de Kinshasa, pour la présentation du bilan du gouvernement devant les professeurs, membres des corps scientifiques et administratifs ainsi que les étudiants des universités et instituts supérieurs de Kinshasa. Cette communication devrait donner lieu à un débat entre lui et l’assistance.

En prévision de cet échange, une réunion d’évaluation du cahier de charges du personnel scientifique et administratif de l’ESURS, déposé en son temps à la Primature par le biais du cabinet de l’ancien ministre de tutelle, Bonaventure Chelo Lotsima,  s’est tenue le samedi 22 février 2014 à l’Institut Supérieur de Commerce, dans la commune de la Gombe. Présidée par Sinzidi, chef du banc syndical de l’Unikin, cette rencontre s’est principalement articulée autour de la non exécution du Protocole d’Accord intervenu en août 2013 entre le ministère de l’Enseignement Supérieur, Universitaire et Recherche Scientifique, et le Collectif des Syndicats et Associations des Enseignants du Corps Scientifique de la RDC.

On rappelle qu’il avait été convenu, à l’époque, que les membres du personnel scientifique et administratif suspendent leur grève, entamée en juillet 2013, en contrepartie d’un léger réajustement salarial, en attendant l’intégration de leur nouveau barème dans le budget 2014. Dans la foulée, le Premier ministre Matata avait adressé en date du 30 août 2013 une lettre au ministre Chelo, avec copies au Président de la République, au Vice-Premier ministre et ministre du Budget ainsi qu’au ministre Délégué auprès du Premier ministre chargé des Finances, dans laquelle il l’informait de « la décision du gouvernement de disponibiliser mensuellement la somme de francs congolais cinq cent  millions (CDF 500.000.000,00) , gage de la bonne volonté gouvernementale pour sortir de la crise. Sur mon instruction, vous avez tenu une réunion avec les représentants des grévistes, en date du 7 août 2013, pour les dispositions pratiques d’utilisation de cette somme ».

Selon les simulations faites à cette époque, chaque membre du corps scientifique devrait bénéficier d’une augmentation de 14.000 Fc sur son salaire et chaque administratif 7.000 francs. Mais avant que ce bonus ne soit libéré, la Primature avait fait savoir aux grévistes que les effectifs étaient pléthoriques, c’est-à-dire dépassant les 40.000 unités. Aussi des missions de contrôle étaient-elles constituées et envoyées dans les onze provinces de la République avant la fin de l’année. Au terme de différents audits, il a été découvert plusieurs milliers de fictifs, selon le rapport déposé au cabinet de l’ESURS, avec ampliation à la Primature.

Mais, en dépit de l’évaluation correcte des effectifs, la situation est restée inchangée. Aussi les participants à la réunion de samedi à l’ISC ont-ils résolu d’exhumer le dossier à l’Amphithéâtre de l’Unikin, tout en menaçant de relancer la grève suspendue en juillet 2013.

                                   Kimp

Leave a Reply