Matata a lancé la nouvelle rentrée scolaire par l’inauguration de l’EP Mvundu

ecole-Matata-copyLe Premier ministre Augustin Matata Ponyo a procédé hier lundi, 02 septembre 2013, au lancement de la nouvelle année scolaire par la réception de nouveaux bâtiments de l’EP Mvundu, une école primaire publique, située dans la sous-division de Kimbanseke. Cette école, selon le représentant des parents d’élèves, ressemblait à une  porcherie à la date du 13 avril 2013, jour de lancement des travaux de reconstruction. Elle est aujourd’hui remise complètement à neuf. Cela grâce au Projet de Reconstruction et de Réhabilitation des Infrastructures Scolaires (PRRIS), un projet du gouvernement de la République dont la reconstruction de l’EP Mvundu – avec un coût prévisionnel de 935.455,46 USD – est l’une des premières réalisations. Dans l’ensemble, on a construit 6 salles de classe avec une capacité d’accueil de 50 élèves et de 25 bancs par salle, sans oublier des locaux pour la direction de l’école. Le Premier ministre s’était fait accompagner non seulement des vice-premiers ministres en charge de Finances et Budget, mais aussi des membres du gouvernement national et provincial ayant dans leurs attributions la question de l’Enfance. Il y a eu également une présence appuyée des partenaires techniques et financiers qui accompagnent le gouvernement dans cette action.

Prenant la parole à cette occasion, Augustin Matata Ponyo a souligné l’importance que le Président de la République accorde à l’éducation – particulièrement à l’enseignement fondamental – dans sa volonté de faire de ce pays un Pool d’intelligences. Il a précisé que l’éducation est le socle de tout développement car sans la formation, aucun pays ne peut avoir des cadres nécessaires à son progrès. L’effort fourni par le gouvernement dans ce secteur, a-t-il noté, a fait qu’il y a actuellement des moyens pour reconstruire ce secteur. C’est ainsi qu’il a invité tous les partenaires à faire confiance au ministre de l’Epsp qui doit présenter, d’ici juin 2014, 1000 nouvelles écoles reconstruites ou totalement réhabilitées à travers les provinces au profit des enfants congolais. A ce sujet, il convient de retenir que l’identification des écoles à travers le territoire national est faite par les communautés locales, la certification des listes de ces écoles par les commissions sous-provinciales et provinciales.

Récupérer 7 millions d’enfants de 5 à 7 ans qui évoluent en dehors de l’école

 Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Maker Mwangu Famba, tout en remerciant le Premier ministre d’avoir voulu présider dans cette école la rentrée scolaire, a noté que malheureusement 70% d’écoles de notre pays fonctionnant dans les conditions qui étaient celles d’EP Mvundu avant sa reconstruction : absence totale de portes, de bancs, de tableaux, de toitures, ou de toilettes pour se protéger contre les intempéries. Toutes ces écoles ont un besoin urgent de réhabilitation. Pour cela, il a souligné l’importance de la ‘Stratégie du gouvernement pour le reconstruction du sous-secteur de l’EPSP’ et particulièrement du Plan Intérimaire de l’Education (PIE) auquel tous les acteurs du secteur doivent se conformer dans l’exécution de leurs actions. Il a présenté le PIE comme le premier du genre qui planifie tous les efforts, et cela depuis l’indépendance de notre pays.

Auparavant, dans son mot d’accueil, le Vice-gouverneur de Kinshasa, Clément Bafiba, a remercié  toute l’assistance et la représentante de l’Unicef en RDC, salué  la détermination des partenaires financiers et techniques pour accompagner le gouvernement a récupérer plus de 7 millions d’enfants de 5 à 7 ans qui évoluent en dehors de notre Système éducatif.

SAKAZ

Leave a Reply