Mamie Mubiala : «L’héritage d’Emeneya sera légué à sa progéniture»

yemeyiiiiKing Kester disparu, des bruits ont couru selon lesquels, les frères,  sœurs, cousins, neveux…   de l’ancien sociétaire de Viva la Musica allaient s’accaparer de tous les biens laissés par le défunt.   «Il n’en est rien, a réagi   Mamie Mubiala, sœur ainée de  Kin hier jeudi 20 février 2014» dans la matinée.  Pourquoi faire main basse sur ces biens ? s’est-elle écriée. 

«La famille biologique reconnaît jusqu’ici 11 orphelins ( 4 filles et 7 garçons) qui vont hériter de tout ce que leur père a laissé, a-t-elle indiqué. Nous ne sommes pas une famille pauvre pour faire main basse sur le patrimoine de notre frère».

Revenant sur la décision du gouverneur André Kimbuta relative à l’inhumation de leur frère à Kinshasa, elle a affirmé  que la famille s’est pliée à la proposition du numéro un de la ville de Kinshasa. Ceci dans la mesure où Emeneya n’appartenait plus à sa famille.

Au moment où le Phare se trouvait sur l’avenue Lubuzi, quartier Synkin, commune de Bandal,  Mamie Mubiala a été jointe au téléphone par un membre de leur propre famille installée à  Kikwit hier vers 11 heures pour qu’elle fixe les Kikwitois sur le lieu d’inhumation. Elle a ajouté qu’elle  était assaillie  par d’autres personnes qui sont mécontentes de l’idée de voir leur frère être inhumé loin de leur terroir.

La nièce de Mamie également présente sur les lieux a dit de son côté  que la décision du gouverneur de la ville de Kinshasa n’est pas un diktat. En somme, quelques personnes  désignées par la famille pour palabrer avec les décideurs politiques ont finalement accepté la proposition du gouverneur de la ville de voir Emeneya être inhumé à la «Nécropole Entre Ciel et Terre».      L’ambiance est morose sur l’avenue Lubuzi, numéro 8.  Cousins, neveux, nièces…. sont permanents et même en grand nombre à Bandal. Contrairement aux journées précédentes, les airs d’Emeneya n’étaient pas exécutés hier jeudi 20 février 2014.

 

Corinne Kikuma ( CP)

Leave a Reply