Malumalu : «Je suis et reste prêtre catholique»

apolinaire_malu_malu_02Récidiviste, l’Abbé Malumalu fait la sourde oreille aux multiples pressions de son église qui par le biais de la CENCO, du Saint Siège et de l’évêque de Butembo s’opposent ouvertement à son retour à la tête de la nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

«Je suis et je reste prêtre catholique», a déclaré le successeur de Ngoy Mulunda, accompagné de tout son staff dans sa première sortie médiatique depuis sa nomination à la tête de cette institution d’appui à la démocratie. C’était à l’issue d’un entretien avec le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku au rez-de-chaussée du palais du peuple.

Etes–vous en contradiction avec votre église ? A cette question d’un journaliste, ce prêtre catholique a répondu qu’il y a un lieu pour discuter du problème qui le concerne avec son église, le Palais du peuple n’étant pas un cadre idéal pour aborder ce sujet qui fâche.

Parlant de son entrevue avec Minaku, Malumalu a fait savoir qu’après l’entérinement des membres de la CENI par l’Assemblée Nationale, l’investiture par le président de la République et la prestation de serment à la Cour suprême, la nouvelle équipe envisage déjà de prendre possession de son siège.

Il a assuré que cette nouvelle équipe travaillera ensemble pour la tenue des élections transparentes et crédibles. «Les défis des élections concernent toute la république. Quant à nous, nous ne ménagerons aucun effort pour remplir la noble mission nous confiée par la nation», a-t-il souligné Malumalu a annoncé que dans un proche avenir, son institution organisera un séminaire d’imprégnation pour déterminer la nouvelle architecture de la CENI et sa feuille de route. Il a ajouté que le calendrier des élections locales et provinciales sera fixé à l’issue dudit séminaire.

Concernant son expertise, l’ancien président de la CEI a refusé la personnalisation de la CENI, constituée des Congolais issus de différentes composantes, prêts à apporter leur contribution pour la réussite de l’ensemble du processus électoral.

 

ERIC WEMBA

Leave a Reply