Maker Mwangu content des épreuves préliminaires

Les épreuves préliminaires de la 44ème session de l’Examen d’Etat se sont  déroulées normalement le dimanche 28 février 2010 sur l’ensemble du territoire national. Au niveau de la capitale, on a enregistré environ 9.200 candidats qui étaient regroupés en trois centres, correspondant aux trois provinces éducationnelles de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.)  à savoir le centre de l’I.T.I.-Gombe pour EPSP/Kin-Ouest, le centre du Lycée Kabambare pour EPSP/Kin-Centre et celui du Lycée pédagogique de Limete pour EPSP/Kin-Est.

Maker Mwangu Famba, ministre de l’E.P.S.P., a mis à profit ce moment pour encourager les autodidactes, qui en majorité sont des adultes, des travailleurs et des candidats malheureux des sessions passées de l’Examen d’Etat. Ils veulent absolument détenir le parchemin de l’Examen d’Etat pour améliorer leur situation au sein de leurs services respectifs ou poursuivre leur formation dans les universités ou instituts supérieurs du pays ou de l’étranger. Accompagné de Thérèse Olenga, ministre provinciale de l’Education, de l’Environnement et du Genre, Maker Mwangu a loué dans chaque salle qu’il a visitée, le courage de ces compatriotes qui veulent avancer dans le savoir. Il est convaincu qu’aucun développement n’est possible sans une éducation de qualité. Et les épreuves préliminaires sont là pour sélectionner les candidats autodidactes à même de participer à la session ordinaire qui débutera par les hors sessions en avril – c’est-à-dire, la dissertation et les épreuves pratiques – pour se poursuivre en juin par la session ordinaire proprement dite.

SAKAZ     

Leave a Reply