Majorité, Opposition, Société Civile : le Forum d’Addis-Abeba sauvé de justesse

Un forum sur la paix et la sécurité en République Démocratique du Congo s’ouvre ce lundi 26 septembre 2011 à Addis-Abeba, capitale de l’Ethiopie, avec la participation des délégués de la Majorité Présidentielle, de l’Opposition et de la Société Civile. «Le processus électoral et les perspectives de paix et de sécurité en République Démocratique du Congo : tel est le thème général de l’activité». Plusieurs structures y sont aussi représentées, notamment le ministère congolais de l’Intérieur, Sécurité et Décentralisation, la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), la Monusco (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la République Démocratique du Congo), l’Union Européenne et l’Union Africaine. La délégation congolaise, partie de Kinshasa hier dimanche, a joint la capitale éthiopienne le même jour.

Organisée à l’initiative de l’Institut d’Etudes de la Paix et de la Sécurité (IPSS) de l’Université d’Addis-Abeba, sous le couvert de l’Union Africaine, cette rencontre vise à déblayer, pour le peuple congolais, la voie devant conduire aux élections réellement démocratiques, indépendantes, transparentes et apaisées. C’est ce qui justifie la présence de toutes les parties prenantes au processus électoral congolais en cours.
Mais avant le voyage d’Addis-Abeba, il s’est posé un grave problème de quotas au sein de la classe politique congolaise. En effet, la liste des délégués dressée par l’Institut d’Etudes de la Paix et de la Sécurité (IPSS) a laissé apparaître une sur-représentation de la Majorité Présidentielle et de l’Opposition dite de Sultani par rapport à celle de Fatima. Le déséquilibre était si criant que l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), l’unique parti de l’aile Fatima, a failli retirer ses deux délégués.

La colère du parti d’Etienne Tshisekedi et de ses alliés résultait entre autres des explications peu convaincantes leur livrées à cette occasion. Dans un premier temps, les organisateurs ont soutenu que le forum était réservé aux partis ou regroupements politiques ayant aligné des candidats à l’élection présidentielle. Mais, vérification faite, il s’est avéré que le MLC (Mouvement de Libération du Congo) était repris sur la liste alors qu’il est non partant pour la présidentielle. Ensuite, on a noté la présence d’Adam Bombole, qui est pour le moment sans parti politique. Enfin, tous les partis de l’Opposition/Sultani ayant des candidats à la présidentielle étaient retenus alors que plusieurs candidats présidentiables étaient superbement ignorés (Cas de Kakese, Mbusa, Mukendi et Andeka Djamba).
Il a fallu que les organisateurs reconnaissent leur méprise du microcosme politique congolais et présentent leurs excuses à l’Opposition qui soutient le président de l’UDPS pour que ce parti accepte de participer. Mais, le malaise était installé.

Il est à espérer que ce couac ne va pas empester l’atmosphère pendant les deux jours (lundi 26 et mardi 27 septembre) réservés aux travaux d’Addis-Abeba. L’opinion congolaise attend impatiemment les conclusions de ce forum et souhaite qu’il puisse déboucher sur des propositions concrètes en rapport avec le souci général de voir les scrutins présidentiel et législatifs nationaux se dérouler dans un climat de transparence et d’apaisement.
Jacques Kimpozo

Liste des participants
– Col Alioune Diop (IPSS) : modérateur
– Mulugeta : Intervenant
– Jean-Claude Ngalamulume : CENI
– Jérôme Bonso : Linelit
– Primo Mukambilua : CSAC
– Révérende Marie B. Alima : CENCO
– Jean-Lucien Busa : MLC
– Kahasha Guillaume : UDEMO
– Jean-Louis Esambo : Min. Intérieur
– She Okitundu : PPRD
– Rachid Moussa : COMICO
– Tshivis Tshivuadi : JED
– Vital Kamerhe : UNC
– Ndaye Nkondo : CENI
Albert Kankienza : AER
– Mbemba Théophile : PPRD
– Raymond Kahungu : UDPS
– Adam Bombole : Indépendant
– Rachel Mashenga : UFC
– Flavien Kuentusukila : CENI
Jean-Robert Efalema : OMEC
Mgr Marini Bodho : ECC
José Makila : ICN
Oscar Kashala : UREC
– Bernard Afata : URFC
Patricia Nseya : UDPS.

Programme du lundi 26 septembre
* 08h00-9h00 : Accueil de sparticipants et café
* 09h00-9h30 : Discours du Directeur de l’IPSS
– Ouverture officielle
09h00-13h30 : Thème 1 :
* Le processus électoral en RDC : état des lieux
* Discussions en panel
10h45-11h15 : Pause
11h15-12h45 : Débats
12h45-14h30 : Déjeuner
14h30-17h30 : Thème 2
* Paix et sécurité : état des lieux
14h30-16h00 : Discussions en panel
16h00-16h20 : pause
16h20 : Débats
18h00-19h00 : Conférence de presse

Leave a Reply