L’ordre des Pharmaciens sollicite le pilotage de l’opération d’assainissement du secteur pharmaceutique en RDC

Dans le souci d’une amélioration et d’une bonne visibilité du secteur pharmaceutique en RDC, le bureau du Conseil de l’Ordre National des Pharmaciens Congolais a tenu un point de presse hier 24 avril 2014 à son siège social, dans la commune de Kasa-Vubu. Animé par son vice président, Jean Baptiste Kalonji, ce point de presse était consacré sur quatre points essentiels : l’assainissement du secteur pharmaceutique, la journée africaine du paludisme, la suspension du président du conseil, le forum pharmaceutique international 2014 qui se tiendra à Yaoundé ainsi que la prochaine session ordinaire du conseil national de l’ordre.

pharmacieS’agissant de l’assainissement du secteur, le vice-président a soutenu que dans la lettre n°CAB/PM/SOC/DK/2014/9894 du 12 mars 2014, le 1er ministre a sollicité l’implication de l’ordre des pharmaciens dans les actions d’assainissement du secteur pharmaceutique. Plus qu’un simple appel, cette sollicitation est une interpellation pour l’ordre des pharmaciens dont la mission est de veiller à l’application de l’article 3 de l’ordonnance loi 91-018 du 30/3/91. Cet article énonce que nul ne peut exercer la pharmacie en RDC s’il n’est inscrit au tableau de l’ordre des pharmaciens.

Cela étant, l’ordre des pharmaciens partage pleinement cette vision salvatrice et a estimé que par l’assainissement du secteur pharmaceutique, le gouvernement va entamer la concrétisation de la révolution de la modernité. D’où, l’assainissement du secteur doit être planifié et organisé en prenant toutes les mesures pour aboutir a un résultat durable dans le temps. Raison pour laquelle elle a exprimé le souhait de piloter cet assainissement.  Une manière de mettre fin à certaines pratiques des autorités politiques qui se livrent à la distribution  des médicaments sous forme de dons à la population sans qualité ni droit. Médicaments qui peuvent parfois être nocifs pour la même population. A travers ce pilotage, le conseil national a estimé qu’il pourra aussi mettre fin à la pratique qui consiste non seulement à vendre les médicaments à travers les marchés mais aussi à la perception des taxes par les agents des marchés sur étalages non conformes. Pour ce qui est de la journée africaine du paludisme qui est célébrée ce 25 avril, l’ordre des pharmaciens a lancé un appel  à tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre cette maladie. Ils sont tenus à s’investir dans la disponibilité des médicaments antipaludéens de qualité au profit des nécessiteux. Car, il est temps de mettre fin à l’aventurisme qui laisse entrer n’importe quoi, sous prétexte qu’il s’agit de dons et autres libéralités. Souhaitant participer au 15ème forum international du 4 au 6 juin 2014 au Cameroun, le conseil national de l’ordre des pharmaciens a lancé un appel au ministre de la Santé pour qu’il s’investisse dans la prise en charge de la délégation congolaise.

Enfin, le bureau de l’ordre se propose d’inviter, à la prochaine session, les présidents des conseils provinciaux de l’ordre des pharmaciens ainsi qu’un certain nombre des pharmaciens dont le profil est à même de contribuer à un réajustement nécessaire pour l’évolution de l’ordre.

Yves Kadima

Leave a Reply