L’Opposition menace de traduire Malumalu en justice

malu-malu-chasseEntre la Commission électorale nationale indépendante et les forces politiques et sociales  de l’opposition², c’est le désamour.

Le calendrier électoral partiel  publié par le président de la CENI, Apollinaire Malumalu reste sans nul doute, la goute d’eau qui a fait déborder la vase.

Réunis hier jeudi 5 juin 2014 à Notre Dame de Fatima, ces forces politiques et sociales de l’opposition avec Bruno Mavungu, Félix Thisekedi pour le compte de l’UDPS, Vital Kamerhe , Jean Bertrand Ewanga  de l’UNC, Martin Fayulu des FAC, Okunji des Fonus, Christopher Ngoyi de la société civile …ont dans une déclaration lue par le Secrétaire Général de l’UDPS, Bruno Mavungu, brandi ouvertement la menace de retirer leurs délégués siégeant au bureau de la CENI et de traduire l’Abbé Malumalu en justice pour atteinte aux droits garantis aux particuliers et violation des lois de la République.

Ces forces politiques et sociales ont rappelé que la République Démocratique du Congo garantit la liberté de manifestations et des réunions qui ne peuvent  connaitre des restrictions qu’en vertu de la loi.

Elles ont dénoncés les menaces et les intimidations  proférées contre les acteurs des forces politiques et sociales ainsi que la population congolaise en général, lesquelles menaces poursuivent l’objectif de réduire tout le monde au silence et à l’immobilisme.

Elles réaffirment leur pleine considération aux compatriotes de la diaspora quel nul n’a le droit de traiter de terroristes.

Elles rappellent les prescrits de la Résolution 2098 du Conseil de Sécurité des Nations Unies du 28 mars 2013 en son point 14.b qui demande au représentant spécial et à l’envoyée spéciale du Secrétaire General des Nations Unies de promouvoir un dialogue  sans exclusive pour un consensus politique et électoral ce qui entre en ligne droite de la résolution sus-visée.

Tout en exigeant l’élaboration d’un calendrier électoral issu d’un consensus entre les forces politiques et sociales, l’UDPS et sauvons la RDC  ont réaffirmé leur position commune par laquelle, ses acteurs ont rejeté  sans équivoque le calendrier électoral publié par la CENI.

ERIC WEMBA              

Leave a Reply