L’œil d’un étudiant de l’IBTP arraché par les « Kuluna »

KulunaJPGUn étudiant de l’Institut des Bâtiments et des Travaux Publics (IBTP), en architecture, répondant au nom de Komanda Yann Jean-Léonard, âgé de vingt ans, a été attaqué le 12 septembre 2012, par un groupe de voyous communément appelés Kuluna. A la suite de cette agression, la victime a perdu l’usage de son œil gauche. Ces « Kuluna » sont présentement écroués à  Makala depuis plus de cinq mois. Ils ont justifié leur acte par la jalousie. Coups et blessures volontaires, menace de mort et association des malfaiteurs : telles sont les infractions retenues à leur charge.

C’est le 17 octobre 2013 que ces délinquants ont été jugés à la Prison Centrale de Makala en audience foraine par le Tribunal de Paix de Ngaliema. Cette affaire enrôlée sous le RP 24.948 est renvoyée à la huitaine.

Au cours de ce débat houleux, l’avocat de la victime Komanda Yann Jean-Léonard a rappelé la genèse des faits. Il a fait savoir que son client a été interpellé à la Cité verte au courant de la journée par ce groupe d’individus à savoir, Popaul, Kevine et consorts qui habitent tous dans la commune de Selembao. Lorsque son client s’est présenté devant ces derniers, ils lui ont reproché d’avoir, en conduisant le véhicule de son père, failli les écraser. Ils l’ont également qualifié d’orgueilleux, de rancunier, d’hautin parce qu’il ne sait pas saluer les jeunes de son quartier.  Il n’aime pas s’associer à eux pour fumer du chanvre, etc. Et lorsque cet étudiant a tenté de s’expliquer, ils l’ont agressé et crevé son œil gauche.  C’est grâce au frère de la victime et à son ami qui ont réussi à arracher leur frère des mains de ces agresseurs. C’est après des enquêtes menées par Litata, père de la victime, que deux de ces individus ont été arrêtés. L’un d’eux est porté disparu. Et pendant tout ce temps, la victime était hospitalisée à la Clinique Ngaliema pour des soins appropriés. Le médecin traitant a suggéré son transfert en Inde pour qu’elle soit opérée parce que c’est pratiquement impossible qu’elle recouvre la vue au Congo, a indiqué le conseil de Yann.

            Pour tous les préjudices subis par la famille de la victime, l’avocat du plaignant a demandé au tribunal de condamner ces inciviques conformément aux prescrits de la loi parce que la victime garde séquelles très graves dans son œil gauche.    En réplique, les prévenus Kevine et Popaul, représentés par leurs avocats ont accepté avoir donné des coups à la victime juste pour les corriger. Ils n’avaient l’intention de lui faire du mal. Ils ont ajouté que Yann Komando est hautin. Il a toujours conduit le véhicule de son père à vive allure, il n’aime pas des remarques parce qu’il appartient dans une famille aisée. Pour soutenir leur argumentaire, leurs avocats ont demandé au tribunal d’accorder la liberté provisoire à ces Kuluna en attendant le jugement. Le tribunal a à son tour rejeté cette demande et invité les avocats à plaider sur le fond afin de démontrer une fois pour toutes la culpabilité des prévenus.

Murka    

Leave a Reply