L’Intersyndicale de l’Administration publique a signé un protocole d’accord avec «Lisungi Gie»

L’hôtel Vénus a abrité, hier jeudi 25 juillet, la cérémonie de signature du protocole d’accord entre les organisations syndicales du secteur public et la firme « Lisungi Gie ». Deux communications ont été faites en marge de cette manifestation.

Dans son intervention de circonstance, le porte-parole de l’Intersyndicale de l’Administration publique, Rachidi Kayombo, a tenu à expliquer les termes de référence dudit protocole d’accord. Celui-ci, a-t-il fait remarquer, porte sur l’assistance de Lisungi Gie aux fonctionnaires et agents de l’Etat sur les soins de santé et les frais funéraires.

            Selon lui, la présente convention permettra aux fonctionnaires de l’Etat de bénéficier d’un segment de base de protection sociale par la micro-assurance liée aux frais funéraires et aux soins de santé, tels que prévus dans les articles 42 et 45 de la loi portant statut du personnel de carrière des services publics de l’Etat (Loi 81/003 du 17 juillet 1981).

            L’orateur a, par ailleurs, fait savoir que la conclusion de ce protocole d’accord entre les organisations syndicales de l’Administration publique et la firme Lisungi Gie a été rendue possible grâce à l’appui moral du chef du gouvernement. Cet appui, d’après la même source, a permis aux syndicalistes de battre une campagne d’explication et de sensibilisation pendant deux mois auprès des agents et fonctionnaires de l’Etat, des secrétaires généraux et autres responsables des différents services publics en faveur des produits Lisungi Gie certifiés au ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale à travers le PNPS (Programme national d’appui à la protection sociale).

            Il a rappelé que la démarche a été initiée le 8 février 2013 au Fleuve Congo hôtel par le ministère de la Fonction publique, par le biais du Comite technique de la réforme de l’Administration publique. C’est à cette occasion que les organisations syndicales avaient eu à pénétrer le système de micro-assurance de la firme Lisungi Gie au regard des besoins et revendications récurrents des agents et fonctionnaires de l’Etat.

            «L’heure est à la prise effective de la responsabilité sociale tant par l’employeur (gouvernement) que par les agents et fonctionnaires de l’Etat à travers leurs syndicats afin de relever les défis de la pauvreté extrême dans laquelle croupissent les agents et fonctionnaires de l’Etat depuis des décennies.

Les organisations syndicales œuvrant dans l’Administration publique veulent résolument apporter leur contribution à l’avènement des meilleures conditions de vie et de travail, bref à la mise sur pied des tissus de sécurité sociale réellement sécurissants.

            C’est à ce titre que la signature tout à l’heure du protocole d’accord avec la firme Lisungi doit être marquée d’une pierre blanche dans l’histoire de notre pays et augurer un partenariat durable et crédible notamment avec le gouvernement en faveur des politiques sociales en République démocratique du Congo ».

            A son tour, le président de la firme Lisungi Gie Henri Brown a dévoilé quelques clauses du protocole conclu.

            A ce titre, Lisungi s’engage à renforcer les capacités des centres hospitaliers partenaires tout en installant son bureau de représentation au sein de chaque formation médicale partenaire.    Tout logiquement, il a vanté les avantages qu’offre sa firme aux fonctionnaires et agents de l’Etat aux termes du présent protocole. En effet, il importe de signaler que le partenariat implique trois parties, à savoir : les agents et fonctionnaires de l’Etat, la firme Lisungi et le PNPS pour le compte du gouvernement.

Le gouvernement était d’ailleurs représenté à cette cérémonie par le Programme National de Protection Sociale, PNPS, qui est une structure dépendant du ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale.

Dom 

Leave a Reply