LINAFOOT/19ème championnat – le drame du 11 mai : V.Club-Mazembe : demande d’indemnisation des familles des 15 supporteurs décédés

Logo-de-la-LinafootUne lettre de demande d’indemnisation au  Gouvernement de la République a été remise, lundi en la salle Samuel Kitoko, à l’Hôtel de Ville, au Gouverneur de la Ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, entouré des ministres provinciaux, par les représentants des familles des quinze supporteurs décédés, lors du match V.Club-Mazembe, comptant pour la 6ème et dernière journée du play off du 19ème championnat de la LINAFOOT (Ligue nationale de football), le dimanche 11 mai 2014 au stade Révérend Père Raphaël de la Kethulle de Ryhove.

La correspondance, datée du 16 mai 2014 et adressée au ministre de l’Intérieur, précise que « le rapport médical de toutes les victimes signale un seul indice du décès, l’étouffement au gaz lacrymogène lancé par les policiers, obligeant chacun à chercher une issue pour sortir du stade. » Sans détour nous montrons du doigt l’organisateur qu’est la LINAFOOT ainsi que l’Etat congolais, garant de la sécurité, qui ont failli à leur mission en tant que premiers acteurs du drame, lit-on par ailleurs. Le Gouvernement central ayant mis en place une commission d’enquête pour dégager la responsabilité des uns et des autres sur cette horrible affaire, nous osons croire que cette fois-ci, sans complaisance, des sanctions exemplaires seront prises à l’endroit des coupables.

« Que justice soit rendue par le dédommagement des familles des victimes, privées à jamais de leurs frères disparus, pourtant sans aucun antécédent médical, mais n’étaient plus rentrés chez eux, comme à l’accoutumée, ayant péri comme des sous hommes, sans la moindre considération. Le respect aux morts devrait normalement inciter votre auguste personnalité à réserver un traitement particulier à la présente requête pour que les familles éprouvées soient rétablies dans leurs droits », conclut la lettre.

L’Eternel n’a-t-il pas honoré leur mémoire par la victoire enregistrée par leur équipe chérie, l’AS V.Club, dimanche face à Zamalek d’Egypte (2-1) en Ligue des champions de la CAF, a relevé le porte-parole des familles des supporteurs disparus. Chaque représentant des familles des quinze supporteurs décédés a perçu une enveloppe provenant du Gouvernement de la République et de l’Hôtel de Ville de Kinshasa et contenant 2.500.000 FC, des caveaux valant 1.800 $US chacun sont prêts à accueillir leurs dépouilles mortelles qui seront placées dans des cercueils déjà mis à leur disposition à la morgue de l’Hôpital Général de référence de Kinshasa avant l’enterrement prévu, de mercredi à vendredi, à la nécropole Entre Ciel et terre, dans la Commune de la Nsele, rappelle-t-on.

Ci-après la liste des disparus et les noms des premiers représentants des familles à la cérémonie de remise des frais funéraires : 1. Kiyonge Shako Auguy (1er responsable Lokale Shako), 2. Mpo Muvuni Fiston (Mpo Ngafula Valeur), 3. Ntumba Giresse (Lukuni Ndontoni), 4. Mumpanga Tshombe (Lekuete Apanga), 5. Mufuki Mayala (Mimbolo Malena), 6. Lutonadio Jean (Luboko Vuzulu), 7. Bieye Didier (Bernard Malena), 8. Kangoma Lusi (Danga Ambasa), 9. Longo Malanda Clodie (Ipy Kimbembi Sunda Etienne), 10. Fuala Kiala (Nsilu Augustin), 11. Makumu Justin (Kinana Kipulu Fidèle), 12. Zanga Philbert (Ntoya Patrick), 13. Mampuya Beni (Fala Muleel), 14. Sabohanza Luteli Anicet (Mputu Dupont) et 15. Ebola Héritier (Mazembe).

            A ce sujet, la 104ème édition du Code pénal tiré des Codes Dalloz sur le Droit public renseigne sur « les responsabilités civile et pénale des auteurs des violences sportives » que « les dirigeants d’une fédération sportive ou de l’un de ses organes, pourvus de la compétence, des pouvoirs et des moyens nécessaires, sont tenus de veiller à l’accomplissement des mesures réglementaires relatives à la sécurité des installations ouvertes au public, sous le contrôle effectif de la commission de sécurité. »

SIKI NTETANI MBEMBA

Leave a Reply