Liberté de la presse : FFJ lance son site web

liberte_presse_2012_0_0« Nous exprimons tous les souhaits de voir ce site web de Freedom For Journalist (FFJ) contribuer à la décrispation par la diffusion des informations aux journalistes afin qu’ils se sentent sécurisés ; et aussi informer ceux qui ont en charge la gestion de la cité pour faire en sorte que les éléments diffusés puissent permettre à notre pays de s’engager sur la voie de la transparence et de la bonne gestion.

         Cet outil doit également être un sujet d’interpellation pour les professionnels des médias eux-mêmes qui, en leur qualité de porte-paroles de la cité, doivent prendre toutes leurs responsabilités en mains et se rappeler à tout instant qu’ils ont pour charge de diffuser une information qui soit juste et vérifier parce qu’ils sont otages de faits et de la vérité. Bienvenue au site de FFJ ! » C’est en ces termes que le président de l’Observatoire des Médias Congolais(Omec), Polydor Muboyayi Mubanga, a procédé au lancement officiel du site de l’Ong de défense des journalistes FFJ, le vendredi 8 novembre 2013 au siège du Centre international pour la justice transitionnelle à Gombe.

         Cérémonie rehaussée par la présence du Secrétaire général de l’Union nationale de la presse du Congo(UNPC), du représentant résident de l’Ong Osisa, ainsi que d’autres invités, elle a permis au public de prendre connaissance de cet instrument, désormais considéré comme interface direct et en temps réel entre l’Ong FFJ et le grand public, particulièrement les journalistes, principaux bénéficiaires des actions de cette organisation.

         Occasion pour le Secrétaire général de l’UNPC, Kasonga Tshilunde, de saluer une révolution qui bouge le monde médiatique national car, un jour plus tôt, c’est l’autorité d’autorégulation des médias, l’Omec, qui inaugurait à son tour son site internet. Témoin du travail remarquable qu’abat FFJ, le Sg de l’UNPC a émis le vœu de voir chacun utiliser à bon escient cet outil.

         Il convient de souligner que ce site www.ffjpress.cd interactif présente, non seulement ses objectifs et activités réalisées, mais offre encore plusieurs rubriques dont le Coin du directeur, Actualités, etc.

         Partenaire de FFJ, Osisa a réitéré à l’assistance sa volonté de contribuer à la démocratisation de la RDC, à travers l’appui à la liberté de la presse. « …Parce que l’un des piliers de la démocratie, c’est une presse libre et indépendante. Pour y parvenir, l’un des préalables c’est bâtir une presse professionnelle et respectueuse des règles d’éthique et de déontologie. Cela suppose que l’acteur des médias soit bien formé, qu’il soit informé sur les règles de son propre art, etc. Dans ce lot des préalables, il y a également le respect des droits économiques et sociaux du journaliste qui a droit à un salaire et surtout les moyens de faire son travail. Ce qui le protège des influences extérieures. Conséquences : la liberté d’analyse du journaliste est affectée et influence finalement le droit de chaque citoyen d’avoir accès à une information plurielle… » a appuyé son représentant, Nick Elebe.

         Concernant directement le travail de FFJ lié à la sécurité physique du journaliste et à sa protection, Osisa a justifié son appui par le fait que cet outil de communication va permettre aux citoyens de mieux s’exprimer et aussi aux décideurs d’avoir accès à toutes les alertes sur la situation critique auxquels les journalistes sont confrontés.

         Pour rappel, Osisa a appuyé, il y a quelques semaines, la formateur des « alerteurs », correspondants provinciaux, de FFJ et aussi la campagne nationale d’assistance judiciaire gratuite aux journalistes.

Tshieke Bukasa

Leave a Reply