L’humanité fête Mandela

Le 18 juillet de cette année, à l’occasion du 93e anniversaire de l’ancien président d’Afrique du Sud et afin de commémorer la Journée internationale qui lui est consacrée, l’Organisation des Nations-Unies a décidé de se joindre à la Fondation Nelson Mandela pour exhorter le monde à consacrer 67 minutes de son temps à aider les autres.

En effet, indique-t-on, pendant 67 ans, Nelson Mandela a mis sa vie au service de l’humanité, en tant qu’avocat spécialiste des droits de l’homme, prisonnier de conscience, architecte international de la paix et premier président démocratiquement élu d’une Afrique du Sud libre. D’où le thème de cette année : « Agissez! Engagez-vous à donner 67 minutes de votre temps ».

A cette occasion, avons-nous appris, les 12,4 millions d’écoliers sud-africains vont chanter un «joyeux anniversaire» spécial, africanisé pour l’occasion par un compositeur local, alors que 58 avions de la flotte South African Airways (SAA) arboreront le logo de cette journée. A Kinshasa, l’ambassade de l’Afrique du Sud en RDC organise une série de manifestation au Grand Hôtel Kinshasa.

Historique de la Journée

En novembre 2009, l’Assemblée générale des Nations Unies déclarait le 18 juillet « Journée internationale Nelson Mandela » en l’honneur de la contribution apportée par l’ex-Président sud-africain à la culture de la paix et de la liberté.

La résolution A/RES/64/13 de l’Assemblée générale reconnaît les valeurs défendues par Nelson Mandela et son dévouement au service de l’humanité, qu’il a manifesté par son action humanitaire dans les domaines du règlement des conflits, des relations entre les races, de la promotion et de la protection des droits de l’homme, de la réconciliation, de l’égalité entre les sexes, des droits des enfants et autres groupes vulnérables, et du progrès des communautés démunies et sous-développées. Elle reconnaît la contribution qu’il a apportée à la lutte pour la démocratie à l’échelle internationale et à la promotion d’une culture de paix dans le monde entier.

 L’homme

Nelson Rolihlahla Mandela (« Madiba », de son nom tribal), né le 18 juillet 1918 à Mvezo en Afrique du Sud est un homme politique et un chef d’Etat d’Afrique du Sud qui fut l’un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique d’apartheid avant de devenir président de la République d’Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non raciales de l’histoire du pays.

Nelson Mandela intègre le Congrès national africain (ANC) en 1944, afin de lutter contre la domination politique de la minorité blanche et la ségrégation raciale menée par celle-ci. Devenu avocat, il participe à la lutte non violente contre les lois de l’apartheid, qui commencent à être mises en place par le gouvernement du Parti national en 1948. L’ANC est interdit en 1960, et la lutte pacifique ne donnant pas de résultats tangibles, Mandela fonde et dirige la branche militaire de l’ANC, Umkhonto we Sizwe, en 1961, qui mène une campagne de sabotage contre des installations publiques et militaires. Arrêté par le gouvernement sud-africain, avec la collaboration de la CIA, il est condamné lors du procès de Rivonia à la prison et aux travaux forcés à perpétuité. Il devient au cours des années une célébrité bénéficiant d’un soutien international, symbole de la lutte pour l’égalité raciale.

Tshieke Bukasa

Leave a Reply