L’Hôtel Memling abrite la 8ème réunion sur les Forêts du Bassin du Congo

            Il se tient depuis ce lundi 27 septembre 2010, au salon Virunga de l’Hôtel Memling, dans la commune de la Gombe, la 8ème réunion du Comité Consultatif Régional (CCR) du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC). Thème retenu : « La gestion durable des écosystèmes forestiers des zones sèches et des plantations forestières dans les pays du Bassin du Congo ».

 

            La journée de ce lundi 27 septembre 2010, a été marquée par la passation du fanion de la facilitation du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo entre la République d’Allemagne et le Canada. Ainsi, l’Allemand Hans Schipulle passe le flambeau au Canadien Gaston Grenier. Ce dernier a, désormais, la mission de conduire la facilitation durant les deux prochaines années, grâce au financement du gouvernement canadien. Il sera secondé par Cléto Ndikumangenge, en qualité de facilitateur délégué du Partenariat.

 

            Dans son discours de circonstance, le Chef de mission du Canada, Martial Pagé, qui entame par cette réunion son séjour en RD Congo, a fait observer que le Bassin du Congo représente la 2ème forêt la plus importante de la planète. La Canada, a-t-il souligné, est fier de pouvoir contribuer aux efforts déployés par les membres du Partenariat, dont les Etats membres de la COMIFAC, dans leur quête d’une gestion durable des ressources naturelles du Bassin du Congo. « La Canada est sans contredit un allié du PFBC par son engagement lors du dernier sommet du G8 en faveur de la gestion durable des ressources naturelles et par ses appuis à divers projets. On peut souligner entre autres : la formation d’un bassin important des ressources professionnelles ; l’appui à la mise sur pied du service permanent d’inventaire et d’aménagement forestier, en RDC ; la réalisation, au Cameroun, de l’inventaire forestier et de l’appui au programme sectoriel forêt-environnement et, bientôt, le renforcement des capacités de la COMIFAC et de ses organisations sous-régionales.

            Présentant le nouveau facilitateur du Partenariat, le Chef de la mission du Canada en RD Congo   indiqué que Gaston Grenier est une ressource de haut niveau qui a travaillé tant au niveau canadien qu’international. Ingénieur en Génie rural de formation, il a, au cours de sa carrière dans l’administration canadienne, représenté son pays dans de nombreux organismes internationaux, dont l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, le groupe Consultatif pour la recherche agricole internationale, ainsi que le Programme Spécial pour la recherche agricole africaine.

            Au cours de ces dernières années, il a accepté plusieurs mandats de taille : il a été président du Conseil d’administration du Centre du Riz pour l’Afrique et conseiller scientifique à l’Agence spatiale canadienne où il intervient au niveau de l’initiative TIGER. Celle-ci utilise les technologies spatiales dans le développement des services d’observation terrestre pour la gestion des ressources d’eau en Afrique. Il agit également comme conseiller scientifique auprès du Centre canadien de recherche pour le développement international, plus précisément pour le Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale, ainsi qu’auprès de l’Institut Interaméricain pour la Coopération en Agriculture, qui appuie le ministère de l’Agriculture de Haïti.

            La cérémonie d’ouverture a connu quatre interventions. D’abord le mot d’introduction du facilitateur du PFBC sortant, suivi de l’allocution du Secrétaire exécutif de la COMIFAC, Raymond Mbitikon. Ensuite le discours du ministre Congolais de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme, José Endundo Bononge et celui du ministre centrafricain des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche et président en exercice de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), Emmanuel Bizot.

Michel LUKA

 

Leave a Reply