Les sites destinés au maraichage à Kinshasa relèvent du domaine public de l’Etat

Depuis quelques mois, les sites destinés au maraichage dans la ville de Kinshasa reçoivent des visiteurs très suspects. Affichant pour la plupart des poches bien garnies, ces messieurs et dames ne cachent pas leur ambition de faire main basse sur l’intégralité des sites en vue d’y faire pousser des immeubles de plusieurs niveaux destinés à une population aisée. Et dans cette perspective, la présence de maraîchères pauvres et démunies est considéré comme un élément perturbateur par tous ceux qui veulent vivre dans un environnement assaini.

Saisi du problème, le gouvernement provincial a décidé d’adresser une mise en garde sévère à tous ceux qui s’adonnent à ce vilain jeu. Réuni sous la présidence du gouverneur Kimbuta, il a rappelé à l’opinion que « les sites destinés au maraîchage dans la Ville de Kinshasa constituent des biens du domaine public de l’Etat. De ce fait, n’ayant pas subi de désaffectation par l’Autorité compétente, ils sont inaliénables, inconcessibles et imprescriptibles ». Mme OlengaKalonda qui a révélé cette décision de l’Exécutif de la Ville de Kinshasa a précisé que tout projet d’intérêt communautaire susceptible d’être exécuté sur les sites destinés au maraichage doit être conditionné par la délocalisation préalable de ses occupants, suivant les procédures et prescriptions légales.

La mise en garde se termine par un appel à la population dont la vigilance est requise pour faire face aux actes des inciviques, fussent-ils Chefs Coutumiers, qui s’illustrent à longueur des journées, sans titre ni droit, à tenter d’en disposer et d’en changer la destination.

Signalons que le gouvernement provincial a décidé de porter à la tête de la DGRK  (direction générale des recettes de Kinshasa), M.MuissaMongaLilombo Jean-Claude. Le nouveau DG sera secondé par M.AdelardMatombeMasanga en qualité de directeur général-adjoint.

La nomination de M.Muissa qui occupait jusque là les fonctions d’Inspecteur provincial des Services, a conduit à un réaménagement technique touchant deux autres structures du gouvernement provincial, à savolir le Secrétariat Exécutif et l’Inspection provinciale des Services.  C’est ainsi que M.FrançoisLukanzu a remplacé Jean Claude Muissa à l’Inspection provinciale des Services, M.MagloireKabemba devient Secrétaire Exécutif du gouvernement provincial avec, comme adjoint, Célestin Cibalonza.

Au plan des assignations budgétaires, le gouvernement provincial est décidé à se battre pour atteindre l’objectif de 103,7 milliards de recettes. C’est l’une des raisons pour lesquelles il a décidé de passer à l’étape de recouvrement forcé pour la vignette automobile dès ce 8 octobre 2014.L.P.

Leave a Reply