Les Nations-Unies pour une participation significative des femmes aux postes décisionnels

pnudEn marge de la clôture du mois de mars dédié à la femme, le PNUD en collaboration avec ONU/Femme, a organisé un atelier le lundi 31 mars 2014 à l’intention du Genre.

A l’issue de la réunion, les participants ont formulé un certain nombre de recommandations, dont l’appui aux formations visant le renforcement du leadership féminin au PNUD, l’accompagnement technique pour garantir et améliorer leur profil aux postes décisionnels, etc.

Le but poursuivi est d’aider les femmes à connaître les processus de recrutement, particulièrement dans les structures des Nations-Unies, afin de relever leur niveau de participation, d’accès aux postes décisionnels, étant donné qu’il y a des femmes dont la compétence et la capacité sont avérées. Mais elles n’ont pas l’information ou elles ne savent pas par où commencer.

 Voilà le pourquoi de l’atelier dont l’objectif était d’aider les femmes à développer un certain leadership féminin dans les différentes structures de gestion afin de stimuler celles qui demeurent encore sous informées.

Au cours de cette journée d’échanges, la chargée de communication au PNUD, Clarisse Museme a, avant de passer à la présentation technique du Pnud, insisté sur la question de la valeur féminine au niveau des postes décisionnels. Elle a indiqué que la femme est capable de changer ce pays. Pour y parvenir, elle doit utiliser sa compétence, sa valeur intellectuelle, s’informer, etc.

En ce qui concerne la présentation,  elle a fait savoir que c’est depuis 1960 que le Pnud appuie le gouvernement congolais sur un programme multidimensionnel. En clair, il accompagne le gouvernement dans le renforcement des capacités, création d’emplois, réduction de la pauvreté, protection de l’environnement. Bref, l’agence des Nations-Unies travaille avec le gouvernement dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’Etat,  la lutte contre la corruption et la pauvreté, etc.

Le Pnud soutient aussi le gouvernement dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition. Il est sur toute l’étendue du pays, avec une présence plus accrue dans les provinces du Nord et du Sud Kivu.

Pour sa part, Betty Mukanya a fait un bref aperçu sur la gestion du processus de recrutement au Pnud. Il tient compte de la nécessité d’assurer le niveau le plus élevé, l’efficacité, la compétence.

Il y a le contrat à durée indéterminée pour les fonctionnaires et à courte durée pour les non fonctionnaires.

Muriel Kadima  

Leave a Reply