Les Grands Lacs maintiennent la «tolérance zéro»

C’est finalement à l’esplanade du Palais de la justice, symbole de la répression contre les crimes des violences sexuelles dans la région de Grands Lacs que le vice -premier ministre du Budget Mukoko Samba a au nom du président de la République et du gouvernement lancé la campagne «tolérance zéro maintenant les crimes des violences sexuelles dans les 11 pays qui constituent la région des Grands Lacs à l’issue d’une marche des ministres en charge de la Justices et du Genre de la région des Grands Lacs conduite par la ministre congolaise du genre Inagosi du Grand Hôtel ou se sont tenues les assises jusqu’à l’esplanade du Palais de justice ce samedi 29 juin à Kinshasa.

Dans son allocution, le représentant du chef de l’Etat a réaffirmé la détermination du président de la république à mettre fin à la guerre actuelle à l’est qui favorise les violences sexuelles dans la partie orientale de la RDC.
Tout en s’engageant au nom du gouvernement à indemniser les victimes de violences sexuelles, Mukoko Samba a rassuré que les crimes de violences sexuelles ne resteront pas impuni et leurs auteurs répondront de leurs actes devant la justice.
Pour Mukoko samba , le lancement de la dite campagne est un signal fort pour dissuader les auteurs des violences sexuelles qui rencontreront désormais les gouvernement de 11 pays des Grands Lacs sur leur chemin.


Le lancement de la campagne par le Vice-premier ministre a été immédiatement suivi de la lecture du communiqué final ayant sanctionné la consultation général de haut niveau avec les ministres en charge de la Justice et du Genre de la région des Grands Lacs contre les violences sexuelles basées sur le genre dans la région des Grands Lacs par le secrétaire exécutif de la conférence international sur la région des Grands Lacs, le professeur Tumba Luaba.
Dans ce communiqué final, le ministre de la Justice et du Genre de la région des Grands Lacs se sont engagés à diffuser en conséquence les dispositions de trois protocoles, engagés (le protocole sur la non agression et la défense mutuelle, le protocole sur la prévention et la répression de la violence sexuelle envers les enfants et les femmes et le protocole sur la coopération judiciaire).


Ils ont également résolus à lancer simultanément la campagne dans tous les Etas membres de la CIRGL le 25 novembre 2012, coïncidant avec les 16 jours d’activisme et à s’assurer que la campagne soit maintenue pendant deux ans.
Les réseaux sociaux seront mis à contribution dans la sensibilisation de la population contre les violences sexuelles dans la région des Grands Lacs.
La ministre congolaise du Genre, Géneviève INAGOSI a dans son intervention invité tous les acteurs impliqués dans la lutte contre ce fléau, à savoir les gouvernements des pays des Grands Lacs, la société civile, nationale et internationale ainsi que les partenaires au développement, à se mobiliser et soutenir sans relâche et avec engagement, la campagne tolérance Zéro.
Sa collègue de la justice à insisté sur l’établissement et le renforcement des tribunaux spéciaux dans le pays de la région pour traiter les cas des violences sexuelles basé sur le genre dans les Grands Lacs.

ERIC WEMBA

Leave a Reply