Les formateurs provinciaux électoraux en formation

En prévision du démarrage dans les tous prochains jours de la révision du fichier électoral au Bas Congo, Katanga, Maniema et au Kasai Occidental, les formateurs provinciaux électoraux en provenance des coins cités ci-haut sont en formation à Kinshasa depuis le dimanche 21 mars 2010. Cette session se tient au centre Nganda. Elle a une durée de dix jours.  Les agents électoraux de premier niveau de ce second aire   opérationnel concernés par ce séminaire sont : les coordonnateurs  et chargés de formation des bureaux de représentation provinciales. Cette formation est assurée par des cadres de la cellule technique de la Cei.

Gestion des centres d’inscription, déroulement des opérations, déploiement et ramassage des matériels électoraux, supervision et contrôle des opérations et transmission des données collectées sont les modules retenus pour cette formation.

Le go de cette activité a été donné le dimanche 21 mars au centre Nganda  par le 3 ème vice président et rapporteur général de la Cei, Crispin Kankonde et Dieudonné Mirimo. Ils avaient à leurs côtés, le représentant du directeur  de la division électorale de la Monuc et le conseiller technique du projet du PACE.

Dans le respect du calendrier relatif à la révision du fichier électoral en ce qui concerne le second aire opérationnel, la Cei est heureuse d’inaugurer la formation des formateurs de premier niveau, considérée à juste titre comme l’une des principales activités liées à l’actualisation du fichier électoral, a fait savoir  Crispin Kankonde. dans son mot de circonstance.  Cette opération essentiellement technique, exige une maîtrise suffisante de la part des acteurs électoraux.

C’est dans ce sens que je vous demande  d’être appliqués tout au long du séminaire. Car, a-t-il souligné, à votre  tour, vous allez  dispenser les connaissances acquises aux agents électoraux à la base.

Pour sa part, Dieudonné Mirimo est revenu d’abord sur les sacrifices consentis par ces agents de premier niveau lors des opérations électorales de 2005 et 2006. Bravant les intempéries et autres vicissitudes, vous avez contribué à votre manière au triomphe de la démocratie, a souligné le rapporteur général de la Cei.

Cette formation intervient à un moment particulier du processus électoral. Car, l’enrôlement des électeurs, le référendum en 2005, les élections présidentielles, législatives et provinciales, la Cei prépare les élections locales ; municipales et urbaines pour boucler le premier cycle  électoral ainsi que les prochaines élections présidentielles, législatives et provinciales.

 Jean- Pierre Nkutu

 

Leave a Reply