Les FDLR restent une menace à l’Est

« Au Nord-Kivu, la situation sécuritaire reste tendue du fait  d’accrochages  entre les éléments des Forces démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) et les FARDC signalés dans les territoires de Rutshuru, Masisi, Lubero et Walikale, mais aussi de quelques rapports de pillage et de violations de droits de l’homme, » a déclaré le porte- parole militaire de la Monusco, le lieutenant- colonel Mamadou Gaye.

 Dans ce contexte, a-t-il poursuivi, l’opération conjointe « USALAMA WA UMMA » se poursuit dans le secteur de Luvungi où les unités FARDC appuyées par la Force de la MONUSCO nettoient la zone des bandes armées et restaure la confiance des populations. Une position permanente FARDC sera installée dans Luvungi à la fin de l’opération.

            Au Sud-Kivu, la situation sécuritaire a été relativement stable malgré quelques activités isolées des FDLR, a indiqué le porte- parole militaire de la Monuco. En date du14 décembre 2010, une patrouille FARDC a été embusquée par les FDLR à côté du village de Katambanga, situé à 17 kilomètres au Nord de Lulimba. Suite à une riposte des FARDC, les FDLR se sont enfuies, abandonnant deux fusils AK-47.

            Selon la même source, le 16 décembre 2010, la base opérationnelle de Walikale a rapporté que 80 familles déplacées à Mutokato sont retournées à Musima à la faveur de l’amélioration de la situation sécuritaire. De plus, 28 familles déplacées à Nyasi sont retournées dans leurs villages respectifs de Butua, Karumia et Kasoni. Cependant, des déplacements massifs de populations ont été rapportés à l’Ouest de Beni suite aux combats entre les FARDC et une coalition d’éléments Mayi-Mayi Saperita-Patriotes Résistants Congolais (PARECO)-FDLR, et Alliance des Forces Démocratiques (ADF).

            Quelques cas de redditions ont été signalés. D’abord, Le 13 décembre 2010, un combattant Mayi-Mayi, Kifuafua, s’est rendu à la base de Hombo et a été mis à la disposition du DDRRR. Ensuite, le 16 décembre 2010, un combattant FDLR-Forces Combattantes Abacunguzi avec sa famille s’est rendu à la base de la Force de la MONUSCO de Rugari avec une arme AK-47 et des munitions. Il a été transféré à Kiwanja et mis à la disposition du DDRRR.

            Le lieutenant- colonel a signalé que le 13 décembre 2010, une opération conjointe MONUSCO-FARDC-Police Nationale Congolaise (PNC) a permis de démanteler une cache d’armes à Ruzenze dans le parc national de Virunga. Puis, dans la période du 1er au 10 décembre 2010, 31 FDLR, 01 Mayi-Mayi PARECO et 20 membres de leurs familles ont été rapatriés au Rwanda.

            Au Sud-Kivu, suite à la volatilité de la situation sécuritaire à Shabunda, la Force de la MONUSCO, les FARDC et la PNC opèrent conjointement sur l’axe Shabunda-Matili et Shabunda-Kachungu, contribuant ainsi à restaurer la confiance par une protection accrue des populations, a dit le porte- parole militaire.

            Une tendance positive à la reddition continue à être observée au Sud-Kivu:, a dit Mamadou Gaye.  Le 10 décembre 2010, cinq combattants Mayi-Mayi se sont rendus au secteur FARDC à Fizi. Le 15 décembre 2010, dix combattants Mayi-Mayi avec huit armes AK-47, provenant du village de Kasanga, situé à l’Ouest de Lulimba, se sont rendus au secteur FARDC à Misisi.

            Au Katanga, la situation sécuritaire reste stable malgré la persistance de rapports d’infiltration FDLR dans la zone montagneuse de Mitumba dans le Nord-Katanga, suite à la pression des opérations au Sud-Kivu. A  cet effet, la 6ème Région Militaire poursuit ses opérations dans le Nord de Bendera, a signalé le porte- parole militaire de la Monusco.

Jean- René Bompolonga

 

Leave a Reply