Le Vice-Ministre de l’Epsp : «La formation professionnelle est un grand défi de notre système éducatif»

A l’aube de la rentrée scolaire 2010-2011, le Vice-Ministre de l’Enseignement Professionnel, Arthur SEDEA Ngamo Zabusu, vient de livrer, à la presse, une vision plus globalisante pour encourager l’orientation de la jeunesse aux filières techniques, sans lesquelles la reconstruction nationale serait un vain mot dans la réalisation des cinq chantiers de la République. Car, sa matérialisation en cours exige une disponibilité accrue d’une main d’œuvre qualiféiante.

Cause pour laquelle le gouvernement de la 3ème République a, sur instruction du Président Joseph Kabila Kabange, mis en place un vice-ministre chargé exclusivement de l’Enseignement Professionnel. Fort de sa riche expérience acquise sur terrain en tant que titulaire de ce secteur depuis sa création, Arthur SEDEA Ngamo Zabusu explique : « La formation professionnelle dite qualifiante est un grand défi de notre système éducatif. La majorité de nos jeunes arrivent sur le marché de travail sans aptitude capable de s’auto employer dans la communauté. Si nous voulons développer l’activité nationale dans son ensemble, suivant la vision du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, dans tous les secteurs confondus. 

Nous devons encourager les jeunes congolaises et congolais à embrasser l’enseignement technique et la formation professionnelle pour une formation réellement adaptée à l’emploi. C’est l’une des conditions de développement de notre pays ; car aucun pays au monde ne s’est développé sans femme ni homme qualifiés. Les pays émergents comme l’Inde, la Chine et la Corée en sont les exemples. »

            Raison pour laquelle, rappelle Arthur Sedea, la Belgique, le pays colonisateur du Congo, n’avait jamais caché l’importance de ce secteur d’enseignement technique. Mais, après l’indépendance, les divers gouvernements ont négligé l’aspect technique au bénéfice de l’enseignement général. Il fallait donc la clairvoyance de Joseph Kabila pour mettre l’accent particulier sur la formation professionnelle.

            Depuis son existence, le pays a réalisé un  pas de géant en garantissant, à la multitude des jeunes formés, un avenir meilleur par l’octroi d’un emploi stable, bref d’un métier sûr.

            Et, par surcroit, les jeunes se sont rendus utiles à la société. Là, tout le monde gagne au lieu de recourir chaque fois à des mains d’œuvres étrangères pour des petits travaux ! 

Campagne accrue 

            Face à cette réalité, le Vice-Ministre de l’Enseignement Professionnel s’implique ardemment dans la sensibilisation. Car, souligne-t-il, la refondation de notre nation doit prendre en compte cet impératif. D’où ces mots pathétiques à la communauté congolaise : « Chers parents, pour soutenir le Chef de l’Etat dans la réalisation de ses objectifs, envoyons nos enfants vers l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle, moteur de développement de notre pays. Par une formation qualifiante, nous mettrons à la disposition de la nation congolaise une société capable d’assurer son pain quotidien, gage de l’avenir et du développement de toute la communauté et du développement du pays. » 

Coopération fructueuse 

Pour atteindre ce public cible, le Vice-Ministre est appuyé dans sa tâche par la Coopération Technique Belge, par l’intermédiaire de son Projet d’Appui à l’enseignement technique et formation professionnelle (AETFP). 

            A cet effet, il s’est dit très reconnaissant envers cette agence belge du développement et les autres structures internationales pour les divers appuis. A l’image des travaux de réfection des bâtiments scolaires et des ateliers de formation des formateurs à travers les provinces administratives. 

Primer les lauréats 

            Pour perpétuer l’engouement envers les filières d’enseignement professionnel, le Vice-Ministre a pensé également à la formule d’attribution des prix d’encouragement aux plus méritants. Ainsi, il sera question chaque année de récompenser les meilleurs lauréats des toutes les filières techniques par des kits professionnels. Un autre Prix spécial sera réservé au plus grand lauréat de tous. 

Eddy Kabeya

Leave a Reply