Le Royaume Uni tient au respect de ses engagements

 Le sommet de l’ONU sur l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement « OMD » s’ouvre la semaine prochaine à New York. En prévision de cet important rendez-vous, le ministre britannique de la Coopération Internationale  retrace la genèse de ce forum et son importance, mais également le respect des engagements de son pays sur les OMD. 

             A travers un communiqué de presse de la chancellerie britannique daté du 13 septembre et remis au Phare, il est dit que le processus sur les OMD avaient été conçus en 2000. Les dirigeants se sont fixés la date butoir de 2015. Il est temps d’évaluer les progrès réalisés et d’appuyer à fond sur la pédale pour accélérer le processus dans les domaines qui nécessitent une attention urgente, fait observer le ministre Andrew Mitchell.

            Le monde est secoué par la  crise économique. Néanmoins, le gouvernement de coalition en poste en Grande Bretagne tient au respect des engagements pris en matière par exemple de réduction de pauvreté dans le monde, ajoute-t-il.

            Cependant, l’aide constitue l’une des facettes de ce problème. Le commerce et les investissements sont les moteurs de la croissance économique. Ils offrent l’unique voie de sortie durable de la misère noire  qui frappe environ un milliard des personnes à traves le monde.

            Pour le ministre Andrew Mitchell,  lors du sommet de New York, Londres mettra en avant plan le problème des femmes et des filles.

            Comment des pays peuvent-ils se propulser vers une croissance durable si 50 % de leurs talents n’ont pas l’opportunité d’y apporter une contribution ? s’interroge l’homme d’Etat britannique.

             Dans la foulée, il a fait état des décès en cascade dus à la malaria et enregistrés quotidiennement à travers le monde.

            Le ministre britannique est d’avis que l’atteinte des OMD est envisageable si les acteurs sociaux, les gouvernements, les organisations caritatives, les entreprises, les citoyens travaillent la main dans la main. Londres se place au premier rang mondial en matière d’atteinte des OMD, lit-on. On a donc travaillé nuit et jour pour la réussite de ce sommet. Enfin, on prie d’autres participants de se joindre à eux pour s’accorder sur un plan d’action visant l’atteinte des OMD d’ici 2015.

                Jean-Pierre Nkutu

 

Leave a Reply