Le Roi Albert II et la Reine PAOLA à Kinshasa le lundi 28 juin

C’est confirmé ! Accompagné, du Premier ministre belge, Yves LETERME, le Roi Albert II et la Reine Paola seront bel et bien aux festivités du cinquantenaire. C’est par la bouche la plus autorisée, à savoir celle de l’ambassadeur du Royaume de Belgique à Kinshasa, Dominique Struye de Swienlande , que cette information a été livrée au public hier au cours d’une conférence de presse tenue dans la salle des réunions de l’ambassade. Le Couple Souverain Belge foulera le sol congolais le lundi 28 juin  à 16 heures trente par l’aéroport international de Ndjili à bord d’un avion de l’armée royale belge. La présence du Roi Albert II aux festivités du 30 juin constitue une valeur symbolique sur le plan politique, a tenu à préciser l’ambassadeur Struye De Swienlande, et son invitation doit être marquée du sceau de la gratitude à l’endroit du peuple belge. Y a-t-il un autre moyen de souligner la reconnaissance d’un passé commun pour les deux peuples liés par une histoire riche en évènements remarquables sur tous les plans, s’est interrogé à haute voix le diplomate belge, visiblement ravi de vivre de visu cet évènement historique. Ce, avant de rappeler que selon la déclaration conjointe signée le 30 juin 1960 par les plénipotentiaires de deux gouvernements : « le Congo accède, ce jour, en plein accord et amitié avec la Belgique, à l’indépendance et à la souveraineté internationale ».

Le programme de la visite du Roi Albert II a été confectionné de commun accord entre les deux gouvernements. Le Roi démarrera le mardi 29 juin par une visite au Lycée Prince de Liège où sont logées deux écoles, d’une part la section francophone et d’autre la flamande qui sont fréquentées par des enfants provenant de toutes les nationalités. Le Roi Albert II voudrait par cette visite accorder une importance à la jeunesse, avenir de toute nation. Dans l’après-midi, il effectuera une visite aux chantiers navals de la Chanimétal pour encourager l’un des investissements belges les plus visibles et fort symboliques. Tout un symbole car c’est à ce niveau que l’explorateur Henri Morton STANLEY a accosté en provenance de l’Est où il avait été à la recherche du Dr David LIVINGSTON. Tout un symbole car c’est le transport fluvial qui assure le déplacement des personnes et de leurs biens dans ce pays aux dimensions continentales depuis l’époque coloniale jusqu’à ce jour.

De son côté, la Reine PAOLA sera l’hôte de marque de l’Institut National de Préparation Professionnelle pour marquer la priorité de la coopération belge dans ce secteur de la formation. L’INPP, faut-il le rappeler, dispose aussi d’un riche programme de formation des jeunes filles dans beaucoup des domaines, notamment la coupe et couture, l’esthétique,  le secrétariat, l’informatique etc. Dans la soirée, le Couple Royal Belge sera reçu par la communauté belge résidant à Kinshasa et ses environs.

Après le défilé monstre devant le Palais du Peuple, la reine Paola va effectuer un tour à l’Institut national des Arts où la coopération belge a installé un atelier de réparation des instruments de musique. La soirée sera consacrée à une rencontre avec le personnel de l’ambassade du Royaume. C’est le jeudi 1er juillet vers 16 heures que le Couple Royal Belge va quitter la RDC par une visite à l’Hôpital Roi Baudouin 1er de Masina. D’une manière générale, Dominique Struye De Swienlande a tenu à préciser que cette visite du Souverain Belge consolide les relations entre les deux pays qui devront désormais être caractérisées par la stabilité et la maturité dans un esprit de confiance et de complicité. Ce n’est pas pour rire que l’on est cousin ad vitam aeternam, a-t-il averti, sourire en coin.

F.M

Leave a Reply