Le public tenu en haleine par Maryz Band

Chanteuse de charme, Maryse Ngalula danse mais surtout joue à la guitare avec dextérité. C’est bien rare de trouver une artiste aussi artistiquement complète dans le monde musical congolais. Après sept ans en dehors de la RD Congo, Maryse nous revient avec une fraîcheur professionnelle surprenante. Le spectacle qu’elle a livré, vendredi 12 février 2010 au CWB, avec son groupe « Maryz Band » a emballé le public venu nombreux à la prestation. Des critiques avertis ont été séduits par sa progression artistique.  Elle a simplement éclaté dans son nouveau spectacle intitulé « Nkesha ». Composé d’une dizaine de titres : How long (jusqu’à quand ?), Bafana (Vaillants garçons), Dady Forêts d’Afrique, Masano, Dunia, Tuyayi, Scèn’égale, Nzaka-nzaka (étonnement) et Kandanda (petite guitare), le répertoire est un mélange rythmique proche des cultures mandingue, zoulou, blues et mutwashi…

Bref, Maryse a propulsé des sons singuliers  et des cris originaux qui ont déclenché une ambiance frénétique. Elle a affiché une attitude professionnelle par le décollage et l’atterrissage en trombe. De quoi provoquer une réelle soif dans le public! Toutefois, il lui faudra faire attention pour bien gérer le temps d’intervalle qui reflète plutôt un certain relâchement ! Ceci peut-être comprise parce que c’est la toute première prestation avec son équipe musicale congolaise.
Il reste à Maryse de stabiliser les acquis de vendredi dernier pour enfin rebondir sur le plan international et surtout national où elle se fait oublier des mélomanes de l’art d’Orphée. Il lui faudra élargir sa visibilité au delà de l’Afrique du Sud où elle vit actuellement.

Eddy Kabeya     

Leave a Reply