Le PPRD promet de rendre «coup pour coup» en 2011

Les membres du Bureau politique, du Conseil national, du Comité Exécutif national et des Organes de base du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) ont envahi leur siège, au croisement des avenues Batetela et Mpumbu, le mardi 4 janvier 2011, à l’occasion de la cérémonie d’échanges des vœux. Chaude solennité présidée par le Secrétaire général du PPRD, Evariste Boshab, elle a été aussi rehaussée de la présence des représentants des partis frères, membres de l’Alliance de la Majorité Présidentielle(AMP). Circonstance  offerte à Evariste Boshab pour reconfirmer les engagements du PPRD au sein de l’AMP et de la coalition, le numéro 1 du parti présidentiel a souligné que son mouvement a toujours privilégié l’équité vis-à-vis de ses « alliés et coalliés », en lieu et place d’un système de pondération qui leur aurait accordé la part du lion dans la répartition des charges. « Et pourtant, nous avons vécu, à intervalles réguliers, des expériences douloureuses, à travers des attaques menées contre notre Parti.

    A chaque fois, nous avons privilégié la voie de l’entente et de la réconciliation et nous nous sommes refusés d’entretenir la fronde et la polémique» a-t-il rappelé. Cependant, bien qu’ayant réalisé une participation exemplaire aux élections de 2006 en évitant toute provocation, s’abstenant des injures et condamnant les idéologies tribalistes et ethnico-régionales, le PPRD a fait relevé que cela n’est pas de la faiblesse. « Nous avions veillé à l’unité de la Nation dans sa diversité. Même quand il arrivait que nos camarades soient attaqués ou agressés, nous en appelions toujours à la tolérance et à la non violence. Ce n’est pas de la faiblesse. Et que l’on se rassure que demain nous appliquerons le code d’Hammourabi », a promis Evariste Boshab.

CENI et Loi Electorale : le respect strict de la loi

    Concernant les deux questions en rapport avec les élections qui agitent actuellement les esprits, notamment la composition du bureau de la CENI et la loi électorale, le Sg du PPRD a tenu à fixer clairement l’opinion. S’agissant du bureau de la CENI, le PPRD a formulé ses réticences en exigeant que la loi soit respectée par tous, car « sans loi il n’y a point des droits ». Toutefois, a indiqué Boshab, nous n’entendons pas bloquer le processus à cause de ces appréhensions, pourtant fondées. L’essentiel est que nous les ayions formulées et que, plus tard, on ne vienne pas nous reprocher d’avoir cautionné la loi du silence».
    Pour ce qui est de la loi électorale, le PPRD avait suggéré que soit adopté le mode de scrutin mixte. « Ici, nous n’entendons pas non plus faire obstruction au vote de l’Assemblée nationale car le PPRD va promouvoir l’émulation ». Mais, face à l’opposition, a proclamé Boshab,  ils mèneront un combat loyal, en dehors des clichés dévastateurs qui ont fait le lit des conflits, des massacres et des guerres intestines dans d’autres pays, laissant des cicatrices indélébiles. « Nous ne pouvons plus accepter que des démagogues viennent encore disserter autour du changement alors que le pays a déjà changé et qu’il se transforme tous les jours sous nos yeux grâce aux Cinq chantiers. Nous refuserons tout changement qui consisterait simplement à réhabiliter l’ordre ancien, avec ses opposants de façade, avec ses dignitaires vivant aux dépens du peuple, avec des donneurs de leçons qui n’avaient jamais réussi à faire le moindre bien à la population », a-t-il appuyé.
    Quant au renouveau que son parti promet d’accomplir, grâce au nouveau départ, c’est aussi et surtout, selon lui, la tenue des élections, de manière à confirmer une fois pour toutes la volonté et la détermination de la majorité au pouvoir à assurer la régularité du cycle électoral. « Ceux qui rêvent des arrangements entre politiciens au détriment du souverain primaire, ceux-là devraient déchanter. Ils se trompent. Le PPRD, qui est un parti démocratique exhorte la population à s’enrôler massivement afin que le verdict des urnes demeure le seul mode d’accéder au pouvoir »
    Invitant les siens à resserrer les rangs pour atteindre le but dans la discipline et le bon ordre, Evariste Boshab les a autant conviés à féliciter et encourager Joseph Kabila pour avoir conduit la RDC à des victoires honorables qui rendent la dignité à notre peuple. Parmi celles-ci, on cite l’accès au point d’achèvement qui a libéré le peuple du fardeau d’une dette odieuse; le démantèlement des groupes armés dans la Province orientale, le Nord Ubangi, le Kivu, le Bas-Congo et le Katanga, montrant que la paix est enfin une réalité, malgré la résistance de quelques éléments résiduels; la restauration de notre image de marque sur le plan international; la relance du secteur agro-alimentaire à travers tout le pays et enfin et, de manière particulière, l’effectivité de la mise en œuvre des Cinq chantiers à travers toute la République.

2011, année du renouveau

    Convaincu par ailleurs que 2011 sera l’année de Joseph Kabila Kabange, initiateur du PPRD et autorité morale de l’AMP, Evariste Boshab a  déclaré que c’est l’année du nouveau départ pour le renouveau. D’où les vœux de prospérité et de succès formulés pour le peuple congolais. Les journalistes, « ces hommes et ces femmes qui ont la charge de chercher l’information afin que la vérité ne soit pas une lumière placée en dessous de la table », Boshab a souligné qu’ils méritent le respect de tous « même si, par moment, ils perdent toute objectivité au service de certaines idéologies qui ne sont que de la fumée ».

        Tshieke Bukasa

Leave a Reply