Le Phare au féminin : La bouillie semi-liquide pour la croissance

Comme nous l’avions mentionné dans nos éditions précédentes, l’allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois présente d’énormes avantages pour la croissance normale du nouveau-né car, ce dernier présente une plus  grande résistance aux maladies telles que les infections, les épidémies, etc. Passé l’âge de 6 mois, l’enfant a besoin d’une alimentation plus consistante adaptée à sa croissance. A ce stade, un certain nombre d’aliments riches en éléments nutritifs interviennent  dans la composition alimentaire du bébé.

Interrogée à ce sujet, Nadine Ngalula, infirmière nutritionniste au centre Mère et Enfant/ Barumbu situé sur l’avenue Croix-Rouge, dans la commune de Kinshasa, à fait savoir que pour préparer l’estomac du nourrisson à s’adapter à cette nouvelle phase de sa nutrition, il est recommandé de donner à l’enfant la bouillie semi-liquide pour stimuler son appétit, tout en associant le lait maternel. Elle a souligné que l’acceptation de cette nouvelle alimentation dépend du tonus actif (psychologie) d’un enfant à l’autre, étant donné que ce dernier n’a connu que le lait maternel depuis sa naissance. Vers le huitième moi, poursuit-t-elle, l’enfant peut déjà manger un peu de fufu, de riz à la sauce, de légume, de fruits, etc.

         Nadine Ngalula souligne que trois éléments essentiels doivent se retrouver dans l’alimentation de l’enfant. Il s’agit de l’aliment énergétique (pain, fufu, riz, sucre, banane, etc.), l’aliment protecteur riche en protéines (soja, chenilles, œufs, lait, arachide, etc.) et l’aliment constructeur (fruit et légume).

 Préparation de la bouillie semi-liquide

 Selon les explications fournies par la nutritionniste, la bouillie semi-liquide est composée de maïs, de soja et de chenilles. Ces dernières doivent être bien nettoyées dans l’eau avant de les exposer au grand soleil jusqu’à ce qu’elles sèchent complètement. Les piler jusqu’à obtenir de la farine et la mélanger ensuite avec la farine de maïs et de soja, équilibrer qualitativement et quantitativement par rapport au poids de l’enfant,  pour obtenir la farine  finale qui servira à la préparation de la bouillie semi-liquide, riche en protéines, vitamines et sels minéraux.

PersideDiawaku et Myriam Iragi

Leave a Reply