Le peuple congolais exige la répression des crimes commis par le Rwanda en République Démocratique du Congo.

Au Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies à New York;
Au Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies à New York;
Aux Membres Permanents du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies à New York.
Depuis deux décennies, le peuple congolais est assailli par des invasions successives venant du Rwanda. En conséquence, on déplore chaque fois des tueries, des destructions des familles. Par ailleurs, ces invasions dressent les communautés les unes contre les autres et mettent en péril l’avenir de toute une nation.
 
On a enregistré des violations massives des droits de l’homme, des milliers des femmes violées et plus de 6.000.000 des Congolais ont perdu la vie laissant derrière eux des milliers Ce veuves et d’orphelins.
Ces mêmes crimes continuent aujourd’hui à se perpétrer suite à l’invasion actuelle confirmée par le rapport du Panel des Experts des Nations Unies (n° S/2012,2/348 et son addendum) qui renseigne que :
 
– Le Rwanda a créé de toutes pièces le Mouvement M23 ;
– Le Rwanda fournit les armes, facilite et assure la logistique du M23 à partir de son territoire ;
 
– Le Rwanda recrute les enfants et les réfugiés et recycle les ex-combattants du FDLR pour Ie compte du M23 ;
– Le Rwanda s’ingère dans les affaires internes de la RD Congo en recrutant certains politiciens congolais pour Ie compte de M23 ;
– L’armée Rwandaise (RDF) intervient directement sur Ie territoire congolais pour renforcer Ie M23 ;
– Le Rwanda donne un appui matériel et financier à d’autres groupes armés en République Démocratique du Congo ;
– Le Rwanda collabore avec les FDLR ;
– Le Rwanda viole les sanctions des Nations Unies sur les armes et les personnes dans la région des grands lacs ;
– Le Rwanda est devenu un refuge des criminels de guerre recherchés par la Cour Pénale Internationale (CPI).
 
Cette invasion injuste et injustifiable mine les efforts de réconciliation et de reconstruction de la Nation Congolaise. Elle s’accompagne d’une criminalité transfrontalière sans précédent et d’un pillage systématique des ressources naturelles de la République Démocratique du Congo.
 
Au vu de la flagrance de cette violation de l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo, nous, Peuple Congolais, exigeons:
1. La mobilisation des Forces de la MONUSCO pour appuyer les FARDC afin d’arrêter une fois pour toute l’invasion de la République Démocratique du Congo, le pillage de ses richesses et le viol de la femme congolaise ;
2. L’arrestation et les poursuites judiciaires de tous les criminels de guerre cités nommément dans les différents rapports des Nations Unies ;
3. L’arrestation et les poursuites judiciaires des auteurs de tous les crimes de guerre perpétrés en République Démocratique du Congo et de tous les autres criminels qui circulent entre la RD Congo et ses pays voisins ;
 
4. Le rejet de la candidature du Rwanda au poste de membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies pour violations récurrentes de la Charte des Nations Unies ;
 
5. L’application sans délai de toutes les décisions des Nations Unies en faveur de la paix en République Démocratique du Congo.
 
De ce qui précède, nous nous opposons à toutes formes de f: négociations avec les éternels criminels ainsi qu’à toute tentative de balkanisation du territoire national de la République Démocratique du Congo.
 
Fait à Kinshasa, au jour, mois et an que dessous.

Leave a Reply