Le Palu attend 2016

Le Palu ne présentera pas de candidat à la magistrature suprême du pays pour 2011. Antoine Gizenga a fixé rendez-vous à ses cadres et militants pour 2016. La grande bataille à laquelle se préparent le Patriarche et ses troupes, dans l’immédiat, c’est celle du contrôle de la majorité parlementaire. Même si tout ceci parait clair, chacun y va de sa petite interprétation de la mise au point de l’ « Autorité morale » du Palu au sujet de sa main tendue qui n’a pas encore trouvé preneur au sein de la famille des Nationalistes de Gauche au pouvoir. Une chose est certaine, il s’agit d’une main tendue en direction de Kabila.

Selon l’entourage d’Antoine Gizenga, par « Nationalistes de Gauche », il faut entendre le clan politique ayant pour pères fondateurs Lumumba, Gizenga… pour fidèle lieutenant Mzee Laurent Désiré Kabila … et pour « héritiers » spirituels leurs « descendants », dont les deux têtes d’affiche que sont Joseph Kabila à la présidence de la République et Adolphe Muzito à la Primature. Le souci majeur du Palu et de son chef spirituel est que le pouvoir récupéré par le peuple en 1997 par le biais du « libérateur » Laurent Désiré Kabila et légitimé par les urnes en 2006 à travers la victoire du panel AMP-Palu-Udemo, n’échappe pas aux Nationalistes de Gauche au profit de la Droite.

Le silence du Palu au sujet de la candidature de Joseph Kabila à la présidentielle, indique-t-on, s’explique par le fait qu’officiellement, ce parti n’est pas encore saisi à cet effet. Antoine Gizenga ne saurait prendre position à partir des ambitions politiques de l’actuel Chef de l’Etat discutées jusque-là au sein de son parti et de la Majorité Présidentielle, une plate-forme partenaire du Palu. En d’autres termes, au nom du respect du pacte conclu en 2006 entre Nationalistes de Gauche, et au regard de la nécessité de formaliser un nouveau deal politique pour 2011, le Patriarche et ses ouailles apporteraient naturellement leur soutien  à Kabila dès que sa candidature quitterait le domaine de l’ « informel ».

Le cliché de la main tendue se veut donc une invitation à Joseph Kabila et à la Majorité Présidentielle à se déterminer selon le délai de leur convenance. Le Palu n’a nullement l’intention de gêner une candidature virtuelle du Chef de l’Etat en exercice. Aussi a-t-il automatiquement reporté ses visées sur le fauteuil présidentiel pour 2016. Avec une prise de position sans équivoque, personne ne pourra reprocher à Gizenga, dans l’hypothèse d’une mauvaise gestion des enjeux politiques de l’heure, de n’avoir pas fait sa part de travail. Sa fidélité au respect des engagements passés, présents et futurs avec les Nationalistes de Gauche n’est pas à discuter.          

Kimp

Leave a Reply