Le mouvement paysan inquiet du sort de la loi agricole

« Nous nous demandons si la loi agricole sera promulguée cette année pour donner de nouvelles orientations à l’agriculture congolaise. Nous nous demandons si le prochain gouvernement tiendra compte de ce qui a été fait par l’actuel gouvernement », a déclaré à la presse, le président de la cellule de plaidoyer de la loi agricole, Mivimba Paluku. C’était le samedi 8 octobre 2011 au siège de Prefed, situé sur l’avenue de la Gombe dans la commune portant le même nom.

Il a souligné que la situation a suscité beaucoup d’inquiétudes chez les paysans qui considèrent cette loi comme un outil de promotion de leurs activités. Nzuzi Espérance, membre de la même cellule de plaidoyer a déclaré que les paysans veulent et attendent fermement cette loi.
Suivant les déclarations des membres de la cellule de plaidoyer, la loi en question est en discussion dans une chambre paritaire du Sénat et de l’Assemblée nationale. La cellule continue à espérer que d’ici novembre cette loi rentrera à nouveau chez le chef de l’Etat pour sa promulgation.
Rappelons que la loi portant principes fondamentaux du secteur agricole a été votée au mois de juin 2011 par le Parlement et envoyée à la présidence de la république pour sa promulgation. Mais au mois d’août 2011, la présidence de la république renvoie le texte au Parlement pour une nouvelle lecture.

Dans sa correspondance datée du 11 août 2011, la présidence de la république invitait les deux chambres à la relecture de certains points, notamment ceux prévus à l’article 16 alinéa 2, relatifs aux conditions d’attribution des terres agricoles. Pour la présidence de la république, l’on devrait prévoir des restrictions substantielles sur les acquisitions des terres agricoles par des entités étrangères.

Par ailleurs, la cellule de plaidoyer sur la loi agricole a annoncé la tenue du 16 au 19 octobre 2011 d’une réunion des points focaux des provinces avec la structure dénommée Cadre national des producteurs agricoles du Congo (CNAPAC) pour la validation des statuts, du règlement d’ordre intérieur et l’élaboration de la charte de Cnapac. Elle a annoncé aussi l’organisation du 20 au 23 octobre 2011 du Carrefour paysan qui regroupe les paysans du Congo et d’autres pays pour aborder plusieurs questions avec comme thème central « Paysans, où sommes-nous ? »

Jean- René Bompolonga

Leave a Reply