Le M23 pourchasse les «collabos» des Maï Maï

Le porte-parole militaire de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RD Congo (Monusco), le lieutenant-colonel Félix Prosper Basse, a fait état, hier mercredi 26 juin 2013 au point de presse hebdomadaire de la Mission, des opérations de bouclage et de ratissage dans les différentes localités de Rutshuru menées ces derniers jours par la rébellion du M23. Au cours de ces initiatives, souligne-t-il, l’on observe des arrestations arbitraires, des meurtres et des harcèlements contre les civils suspectés de collaborer avec le Maï Maï Nyatura et d’autres groupes armés actifs qui ont continué de mener des attaques ciblées contre les positions du M23 déployées dans cette région.

         Par ailleurs, a-t-il poursuivi, entre le 16 et le 19 juin 2013, les éléments du M23 ont exécuté 26 agriculteurs suspectés à tort de collaborer avec les groupes armés, au cours de leurs opérations de bouclage et de ratissage conduites dans les localités de Busanza et de Jomba.

         En date du 21 juin 2013, annonce-t-on, 2 rebelles du M23 ont été tués et 6 autres blessés, au cours d’accrochages avec les Maï Maï Nyatura dans le quartier Kirohero, situé à 2 km au sud de Rutshuru-centre. Le même jour, les éléments du M23 qui commettaient des pillages à Kanyaruchinya, ont fait usage de leurs armes et grièvement blessé 1 civil. Alertées, indique le porte-parole militaire, les troupes de la Monusco présentes dans la zone, ont immédiatement déployé des patrouilles motorisées vigoureuses, dans le but de dissuader les pillards, dominer la région, rassurer et protéger les populations civiles.

         Un jour après, soit le 22 juin, 1 prêtre et 1 élément du M23 ont été tués dans la localité de Ntamungenga par un autre rebelle du M23 en état d’ébriété.

         Il convient de souligner que la Brigade du Nord-Kivu de la Monusco poursuit sans relâche ses 6 opérations unilatérales dénommées « Wide awake » (Reveil total), Formidable, « Bleu Redoubt I et II » (Forteresse bleue I et II), « Strong Flank » (Flanc rigide), « Blue Eagle » (Aigle bleu) et « Silent Guns » (Armes silencieuses). Elles visent à contrer toute menace des groupes armés contre la ville de Goma, notamment le M23, mais également à maintenir une ceinture sécuritaire autour de cette capitale provinciale.

Tshieke Bukasa

Leave a Reply