Le Japon appuie la formation de 1.000 policiers

Le directeur pays adjoint du PNUD, René Nick Hartmann, et le représentant résident de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), Eiro Yonezaki, ont signé hier mardi 04 octobre une convention pour le projet de formation des policiers de la Rd Congo. La cérémonie s’est déroulée au commissariat général de la Police nationale congolaise (PNC), ex-Circo, en présence du Commissaire de la police de la Monusco, du Commissaire général de la PNC, du commissaire provincial de la ville de Kinshasa et d’autres commissaires de la PNC.
Le représentant résident de JICA a indiqué que, dans le cadre de ce programme de formation de longue durée, cette année, 1.000 policiers- stagiaires engagés comme nouvelles recrues ainsi que des éléments intégrés des anciennes milices opposantes, seront formés comme policiers territoriaux, dont 500 à Kisangani, en Province Orientale et 500 à Kasangulu dans le Bas- Congo.
Le Commissaire général de la PNC, Bisengimana, a précisé que les 500 policiers qui seront formés à Kasangulu proviendront tous de la ville de Kinshasa, tandis que sur les 500 qui seront formés au centre Kapalata de Kisangani, 200 seront de la Province orientale, 200 de la Province du Nord- Kivu et 100 de la province du Sud- Kivu.

Le représentant résident de JICA a mentionné que son pays a déjà considérablement contribué à la réforme de la police, car entre 2004 et 2011, la JICA a appuyé la formation d’environ 17.000 policiers ainsi que celle de formateurs.
Pour le directeur pays adjoint du PNUD, ce partenariat s’inscrit dans son programme d’appui à la gouvernance sécuritaire en Rd Congo, en interaction avec les partenaires nationaux et internationaux pour le développement des capacités institutionnelles et opérationnelles de la police dans le but d’avoir sur le terrain un personnel professionnellement apte à exécuter les missions de police, mais aussi à appliquer et à faire respecter la loi.

René Nick Hartmann estime qu’ensemble, ils jettent une nouvelle base pour une transformation profonde de la police, avec l’aide de ces citoyens apportant leurs capacités et leur engagement au service de la nation congolaise. « Cette initiative vise à donner aux citoyens congolais une police professionnelle, formée, équipée et respectueuse des droits humains à laquelle ils ont droit. En effet, cette police sera le pilier de la sécurité et de la lutte contre la criminalité, deux éléments indispensables au développement social et économique du pays, » a-t-il déclaré.

Témoignant sa gratitude au Japon pour son appui à la PNC, le Commissaire de la police de la Monusco, Abdoulaye Wafi, a déclaré que la communauté internationale est très impliquée dans le financement de la formation de la PNC afin d’en faire une police républicaine et professionnelle répondant aux normes internationales.
Remerciant le gouvernement japonais à travers la JICA et saluant le dynamisme de la coopération entre le Japon et la RDC pour la formation de la police, le Commissaire général de la PNC a déclaré que cette formation tombait à point nommé car elle entre dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme de la PNC.

Jean- René Bompolonga

Leave a Reply