Le général Mudekereza définit les missions de l’IGA

 A l’ouverture de la formation de 70 éléments de la police appelés à œuvrer au sein de sa structure centrale technique de contrôle, d’audit et d’enquête des services de la police, l’inspecteur divisionnaire adjoint Constantin Mudekereza a dévoilé hier, les missions, l’organisation et le fonctionnement de l’Inspection générale d’audit placée sous sa direction.
Créée le 12 juin 2007, l’Inspection générale d’audit est chargée de veiller à l’application stricte des textes législatifs et réglementaires, des directives et instructions relatives au bon fonctionnement de la Police nationale congolaise.

 Donnant la particularité de ses missions, l’inspecteur divisionnaire adjoint, Mudekereza a indiqué que l’inspection générale d’audit veillera essentiellement à l’évaluation du respect des droits fondamentaux de l’homme et de la protection des libertés individuelles et collectives, dans l’exercice de la fonction de la police.
Elle va assurer le contrôle de la gestion rationnelle des ressources humaines, financières et matérielles mises à la disposition de différentes unités et services de la police, ainsi que le contrôle de la paie et de l’exécution du budget alloué à la PNC. Ce n’est pas tout. L’inspection générale d’audit devra également exercer le contrôle de l’adéquation et de la fiabilité de l’équipement et des infrastructures, le contrôle et l’évaluation de la formation et celle de la mise en œuvre du code de déontologie de la police. Elle jouit d’une autonomie administrative, financière et d’un budget de fonctionnement, d’exploitation et d’investissement émergeant au budget de l’Etat. Elle disposera d’un patrimoine propre spécialement affecté à la réalisation de ses missions. Et comme elle a une compétence territoriale nationale, elle pourra ouvrir des antennes en province par décision du ministre de l’Intérieur et Sécurité sur proposition de l’IGA.

 

Pour le commun des mortels, il est intéressant de retenir que toute personne physique ou morale qui estime qu’un service ou une unité de la police ou que l’un de ses membres n’a pas agi conformément à sa mission ou à sa déontologie, peut introduire une plainte ou une dénonciation auprès de l’inspection générale d’audit. Lors de la clôture de l’enquête, le plaignant est informé des conclusions de celle-ci.
 Par missions de contrôle ou inspections, l’inspecteur divisionnaire adjoint entend des opérations de vérification qui consistent à évaluer le fonctionnement des unités et services de la PNC, et le respect des lois et règlements de la république par les policiers. Et conformément aux dispositions réglementaires, à l’exception des missions opérationnelles urgentes, réelles et manifestes, les missions de l’IGA s’exécutent en priorité avant toutes autres activités de la police. A cet effet, le responsable de l’unité ou du service visité se met à la disposition de la mission d’audit.

 Au regard de cette panoplie des missions, cet organe de contrôle n’aura pas la tâche facile, quand on sait que des antivaleurs ont la peau dure au sein de la police nationale. Il faudra des actions coups de poing spectaculaires pour dissuader les partisans de l’ordre ancien décidées à torpiller le mouvement de la réforme de la Police nationale congolaise.

J.R.T.

Leave a Reply