Le feuilleton des Congolais arrêtés et jetés en prison

Tout a commencé avec l’étudiant nommé Eddy kabengele, qui se dirigeait
vers le bus stand. Une voiture des indiens a failli le renverser. De
ce fait les indiens sont descendus du véhicule. Eddy leur demande
pourquoi ils ont fait cela. Les Indiens sortent de la voiture et se
moquent de lui. Se sentant menacé, Eddy prend fuite jusqu’à Dashmesh
Nagar, à 500 mètres du bus stand, dans la maison de ses amis, Horry et
Gommy. Comme il n’y avait personne, Eddy se retrouve seul et sans
choix.

Il se fait battre par 7 Indiens, pendant une quinzaine de minutes.
Par chance, une fille congolaise du nom de Naomie Kabinda passe son
chemin et constate qu’un homme de race noire, se fait battre. Elle
s’arrête et appelle son frère, Damien Mupepe, qui arrive et repousse
les agresseurs.
Damien confirme avoir trouvé Eddy en sang, malgré la présence de la
police sur le lieu. La presse indienne est présente. Elle prend des
vidéos et des photos mais refuse de les présenter.
Damien appelle les Congolais en urgence, 21 étudiants congolais
arrivent, y compris le président de la communauté congolaise Giresse
Mbuyamba.  Ils trouvent une foule des gens, mais la bagarre était déjà
finie et la police faisait fuir les Indiens. Six d’entre eux se sont
échappés. Un seul est saisi avant d’être relâché par la police. De ce
fait les Congolais se mettent en colère, criant et hurlant, Et
essayent de s’expliquer avec la police.
Un cameraman affirme avoir été bousculé et cassé sa caméra, et ne
connait pas l’auteur de cet acte.
Sous la pression des Indiens, les policiers sont obligés de l’emmener
au poste de police le plus proche (Bus stand jalandhar),
Ils étaient 21 étudiants dans les jeeps de la police
Poursuivie par une foule indienne, la police décide de se déplacer au
DISTRICT 7,
Une fois arrivés, les policiers confisquent leurs téléphones et les
obligent à entrer dans les cellules de détention. Un haut placé de la
police, les accuse de l’avoir bousculé, Un seul étudiant réussit à
s’échapper sous des coups des bâtons, alertant ainsi les autres
compatriotes.
Les détenus confirment avoir été tabassés, torturés dans les
cellules, Fridolain Mukeba a perdu connaissance.
Durant la nuit, ils l’ont gardé dans la cellule sans aucun traitement.
Tous sont transférés à la prison centrale de Shiarpur. L’endroit se
trouve à 2 heures de route de Jalandhar.
La police refuse de donner des précisions.
Ces étudiants fréquentent deux universités dont LOVELY PROFESSIONAL
UNIVERSITY(L.P.U) et PUNJAB TECHNICAL UNIVERSITY (P.T.U).
Les filles ont été aussi battues par les policiers alors qu’elles
réclamaient la libération de leurs compatriotes. Parmi ces personnes,
une Angolaise dont le nom est SOUZANNA COCA DOMINGOS était du nombre.

La liste des 20 personnes arrêtées

1.BIENFAIT KAZADI
2.MAXIMILLIEN MAYUNGA
3.GUCCI MAYUNGA
4.GUSTAVE BETOFE
5.EDDY KABENGELE
5.FRIDOLIN MUKEBA
6.JOHN KALAMBA
7.AUDREY
8.PATRICK MBWETE
9.PAULIN NDUBA
10.CHRISTIAN NDUBA
11.PEGHUY LOBO
12.ALAIN MUBEMBE
13.DANIEL
14.DIEGO BOBO
15. JEAMI
16.PINKO LUME
17.AUDREY
18.PHUELA MUAKA
19.JOEL MVUMI
20.ANDY

Leave a Reply